01/04/2019

Chapeau El Chapo

 la grande deconnexion,el chapo,drogue,consumerisme,reseaux sociaux,marketing viral,netflix,futur,cocaine

 

 

Dans La Grande Déconnexion, je m'interrogeais sur le fait que nous étions tous condamnés à devenir des marques humaines. J'ajoutais ce commentaire acide : 4000 ans de civilisation pour en arriver à Nabila et à Kim Kardashian, ça donne envie de pleurer. Mais c'est aussi pour cela que je pense sincèrement que nous sommes tous condamnés ou en tous cas ceux qui veulent réussir dans l'hypercapitalisme, à devenir des marques en propre. Des marques humaines car seules les marques survivront. Ce concept le baron de la drogue El Chapo (le courtaud) l'a bien compris, preuve qu'il est en plus (ou sa femme et ses enfants) un génie du marketing. Constatant qu'une marque s'enrichissait en exploitant son image, El Chapo a donc décidé de lancer sa propre marque que l'on verra prochainement fleurir dans les quartiers où Tony Montana est toujours considéré comme une icône.

chapo.jpg

 

 

 

 

Masque de El Chapo

 Au Mexique, El Chapo Guzman est devenu l'un des hommes les plus riches du monde grâce à son entreprise spécialisée en enlèvements, en tortures et en carnages. Son évasion par un tunnel de 1 Km creusé jusqu'à sa douche est devenue légendaire.

Hollywood et Netflix raffolent des narcos. 

https://www.msn.com/fr-ch/actualite/insolite/la-famille-d...

 

https://o.nouvelobs.com/mode-beaute/20160114.OBS2791/la-c...

 La future Nécroentreprise de El Chapo peut objectivement être considéré comme un modèle absolu. Quant on sait que 2/3 du produits des produits sont les dépenses de marketing et de communication, El Chapo appliquera les mêmes pratiques que les marques de distributeurs (zéro marketing  ) sans pour autant faire des produits Low cost bien au contraire.

Zéro marketing, uniquement du viral = Max profit

Chapeau El Chapo

19/04/2018

Selfish toi-même

 

 

narcissisme,cyborgs,collapse société,comportement schizo,nutalla,marques,enseignes,umpulsion,selfishs,reseaux sociauxLe narcissisme exacerbé qui caractérise le citoyen postmoderne dopé aux réseaux sociaux où il raconte sa vie sans intérêt en tentant de la rendre sublimatoire et les selfishs où il met en scène un bonheur simulé démontrent que le capitalisme a définitivement infantilisé les gens. Comme l’avait noté Benjamin Barber seule désormais compte la jouissance immédiate dans un univers où l’individu est acculturé par les marques et enseignes. Autrement dit, point d’autre jouissance que la consommation. Nous sommes donc dans la phase ultime et recherchée. Si effondrement, il y a , l’humain sera à reconstruire totalement et je ne parle pas là de cyborgs. Tout ce qui est renoncement pulsionnel dans un une société où l’achat d’impulsion est recherché et stimulé par les Marques, devient privation pour le citoyen des démocraties de Marché. On l’a encore vu récemment avec les émeutes Nutella où l’individu infantilisé fonctionnant comme une auto-tamponneuse dans un hypermarché est tenté de se livrer à des déchainements de violence. On retrouve ce type de comportement dans toutes les démocraties de Marché ce qui prouve l’extrême gravité de la situation. Certains vont même plus loin et gagne leur heure de célébrité au prix du sang et en publiant même leurs "exploits".

Nécronomiquement votre