02/06/2008

Changement d'herbage rejouit les veaux d'or

Oui Vincent, La TGD vaut tous les feuilletons télé, c'est pourquoi, je livre ici un nouveau round de prédiction :

Alors qu'il est désormais acquis, qu'un trait de méthadone relie encore l'Occident à l' Asie (jeux de pékin)
on peut considérer que Le Marché sous assistance respiratoire plus camisole chimique passera l'été.
Le graph de la Très Grande Dépression allant se former dés la rentrée
j'en veux pour preuve le changement de majordome à la fed dont vous trouverez
ci joint la lettre de démission.

DEMISSION.pdf

L'immense courage des acteurs gouverneurs de la planète n'étant plus à démontrer (cf Greenspan)
Courage, fuyons, c'est dans le deuxième semestre que joyeusement, nous prendrons tous la direction du grand SPLAASH, la piscine des ténèbres.

Il est des signes qui ne trompent pas.

Nécronomiquement votre

Je compte donc sur vous tous pour le Premier banquet de l'Internationale Nécronomiste à la rentrée (reste à trouver un lieu délocalisé)

09/05/2008

Chateau de cartes underwater

Suite à ma note précédente

Rescap underwater :


6318e5a840fb19a8a1f2c3343e96a1cc.jpg


Rescap, filiale de GMAC, le bras financier de General Motors qui en a cédé la majorité au fonds d'investissement Cerberus en 2006, est spécialisée dans le crédit hypothécaire. Au bord de la faillite, elle cherche 3,5 milliards de dollars auprès de GMAC.

Rescap (Residential Capital, une filiale de GMAC), l'un des dix premiers organismes de prêt hypothécaire aux Etats-Unis, est au bord de la faillite, et cela fait très peur à General Motors, la maison-mère de GMAC, ainsi qu'au fonds d'investissement Cerberus. Ces derniers devront prendre en charge une partie de la dette en cas de défaut.

Le constructeur automobile de Detroit, lui-même dans une passe difficile, avait annoncé qu'il ne se sentait plus responsable du sort de ResCap alors que ses bénéfices venaient d'être altérés par l'éclatement de la crise du crédit hypothécaire. GM a en effet vendu en 2006 la majorité (51%) du capital de cette filiale à Cerberus.

General Motors cherche maintenant à sauver ResCap. Le plan de sauvetage dont le groupe discute avec Cerberus les contraindrait à rembourser une partie de l'enveloppe de 3,5 milliards de dollars jugée nécessaire en cas de faillite. Cet arrangement fait partie d'un plan financier pour fournir de la liquidité à la société pendant un an. Ce plan pourrait également donner lieu à des ventes de participations dans des créances hypothécaires titrisées et autres portefeuilles de titres adossés à des crédits, y compris en Europe.

Source les echos

Pour info, la perte de Rescap au premier trimestre est de 859 millions de dollars. autrement dit, même avec le prêt, Rescap is dead,
Il ne s'agit donc que d'un ultime aménagement du calendrier des révélations destiné à faire tenir une sépulture d'entreprise pendant encore un an...
Après l'immobilier, l'automobile, après l'automobile, les particuliers...Un vrai chateau de cartes...que nous allons payer car les américains ont exportés la dette de leurs pauvres dans le monde entier.
Des génies du marketing...