09/09/2020

JPC Président...la Nécronomie au pouvoir...

Le Gouv est heureux d’accueillir à la présidence plurielle depuis le mois de juillet Jean Pierre Crépin délégué des ministères de l'Économie et de la Monnaie du Gouv ainsi qu’ Alexandre Clément notre responsable des ressources humaines.

https://twitter.com/legouvofficiel/status/130308257910985...

 

https://legouv.fr/

 

https://www.ouest-france.fr/medias/ouest-france/courrier-...

04/09/2020

Votez pour lui (suite)

J' insiste votez pour lui

cela fait peut de temps que je connais Luc, un nouvel entrant dans la Nécronomie et un irréductible breton qui a décidé obstinément de marcher debout au lieu de subir le ruissellement à l'envers.

Il fait soutenir toutes les initiatives citoyennes. Je vous parlerai prochainement de La Banque Citoyenne de France

https://www.irreductiblestalents.fr/actualites/candidats/...

note du 28 08 pour lire la prrésentation complète de Luc

Nécronomiquement votre

 

 

01/09/2020

Redistribution du bas vers le haut (ruissellement à l'envers)

 

 L’économie américaine n’a connu qu’une très faible croissance depuis la dernière récession. Le boom des marchés boursiers est uniquement dû au fait qu’après la crise de 2007/08, la FED a injecté de vastes sommes d’argent dans le système et l’a donné aux grands investisseurs à des taux d’intérêt toujours plus bas.

Bien qu’elle ait tenté d’endiguer ce flot d’argent entre 2015 et 2018, la tentative a échoué à la fin de 2018. Depuis lors, elle a encore baissé les taux d’intérêt à trois reprises et, avec son intervention sur le marché du REPO, elle a annoncé une nouvelle série de prêts bon marché aux grands investisseurs.

Cette surabondance de liquidités fait en sorte que l’argent circule directement sur le marché boursier ou que les grandes entreprises rachètent constamment des actions et manipulent les prix de cette façon.

Pour la population américaine, ce processus signifie avant tout une chose : la poursuite de l’explosion des inégalités sociales. Les bénéfices des marchés boursiers ne profitent pas aux grandes masses. Au contraire, l’impression de la monnaie fait en sorte que le dollar américain continue de se déprécier à long terme, c’est-à-dire que les revenus réels diminuent partout.

Un excellent exemple de l’ampleur de la redistribution actuelle du bas vers le haut est fourni par la grande banque JP Morgan et son patron Jamie Dimon : le bloc d’actions de Dimon a connu une augmentation de valeur de plus de 250 millions de dollars au seul quatrième trimestre de 2019 à la suite des interventions de la FED – la même année où JP Morgan a licencié plusieurs centaines d’employés “ pour des raisons de coût “ au chômage.

Macron n'a pas compris le ruissellement. Il s'est trompé de sens. Si l'on veut que le ruissellement fonctionne il suffit de pendre les pauvres par les pieds !!!