31/10/2018

Padam padam padam contre ces gens là

 

hhh.jpgLe monde s’était fissuré en deux : d’un côté les nationaux protectionnistes, plus communément les PIMP car ils voulaient maquereauter leurs ressources et leurs économies.

Les PIMP étaient nostalgiques de l’ancien monde, le c’était mieux avant et ne juraient que par l'Ancien Monde.

Les PIMP nationaux protectionnistes commençaient toujours leurs discours par « Ces gens-là »

Par ces gens-là, ils désignaient toutes sortes de gens parmi lesquelles

- Les migrants

- Les homosexuels

- Les fonctionnaires

- Les chômeurs et les assistés

- Les musulmans

Le chef de file des Nationaux protectionnistes était Donald Trump

Mais beaucoup s’inspiraient de lui, de Salvini à Orban, jusqu’ à plus récemment Bolsonaro

Leur porte-parole était français et s’appelait Éric Zemmour

 

En face des nationaux protectionnistes se dressaient les Echangistes Globalistes

Ils commençaient toujours leurs phrases par « Padam Padam Padamalgam »

Pour eux les migrants étaient une chance pour le pays d’accueil.

Ils avaient également toute une hiérarchie qu’ils jugeaient progressiste.

Ainsi, le maghrébin, c’était bien, mais l’Africain, c’était très bien.

L’homosexuel, c’était bien mais le transsexuel c’était très bien

Ils détestaient, les illettrés, les alcooliques, les fumeurs et ceux qui carburaient au Diesel.

Ils ne juraient que par le Nouveau Monde

Leur Président était un roi nu nommé Macron, leur porte-parole Benjamin Griveaux

 

Et au milieu de tout ça, indépendant de tout, existait encore une petite population : les nécronomistes pour qui la chute était l’ultime condition du salut, un peu comme une secte survivaliste ou apocalyptique.