23/07/2018

Ni la mer ni la sable

 

macron,benala,en marche,scandale,promotion,necrologie,ultra droite,ultra guacheLes amateurs de cinéma bis comme moi peuvent en témoigner, le film d’amour le plus dépressif de tous les temps par son climat et sa musique est sans conteste

« Ni la mer Ni le sable » unique réalisation .de l’anglais Fred Bunley. Un film qui ne trouva jamais son public

Le pitch : une femme malheureuse dans son mariage part se laver la tête à l’île de Jersey où elle va tomber amoureuse du ténébreux gardien de phare. Cet amour fou sera hélas de courte durée puisque lors d’une promenade post-coïtale le gardien s’effondrera mort d’une attaque cérébrale. Toutefois, l’amour étant plus fort que la mort (c’est le message du film) le gardien reviendra sans pouls et le corps en décomposition.  Ce qui n’empêchera pas à la jeune femme de s’offrir à lui.

Voilà, si je vous parle de cela, c’est parce que l’affaire Macron Benalla me fait penser à cela.

Dans une société en stagnation séculaire où la croissance molle règne en maîtresse tyrannique, un jeune homme sans diplôme arrive à se hisser à un poste où il prendra des décisions qui dépasse de loin ses compétences. Tout cela rendu possible par l’amour d’un Président jupitérien car comme chacun sait, travailler en dehors des périodes de croissance ne permet d’avoir de la promotion. Benalla est brigadier (sous officier), il devient d'un coup de baquette magique lieutenant colonel (officier supérieur). On lui refuse à plusieurs fois un port d'arme, il finit par l'avoir...etc etc...il loge à l'Elysée !!! Il gagne 10 000 euros par mois...

Il aura fallu plus de deux mois à Macron pour un dire un peu sur Benala qui partait en vacances avec lui et Brigitte ???

Ni la mer ni le sable ne pourront tuer leur amour