22/05/2020

Les aventures de JPC dans le ghetto

 

 

zone grises.png
Dans le ghetto, tout est reparti comme avant. Plus personne ne porte de masques ou alors c’est considéré comme un signe de non courage. J’ai essayé vainement d’aller à la Poste mais il y a une queue de cent mètres et l’on nous fait rentrer un par un. Je voulais envoyer un recommandé à un éditeur qui me doit des ronds. Dans la queue, il y avait une nana qui prétendait qu’elle pouvait pisser comme un mec. Alors, nous nous sommes dégagés pour qu’elle nous montre. Elle y va, elle se débraguette et puis elle se dégonfle. Du coup ça jacasse un peu agressif car les gens ont perdu leur place dans la queue. Évidemment elle vient vers moi et me raconte sa vie. Avant elle était avec un fou qu’elle a quitté et maintenant elle est avec des normauxpathes et elle s’emmerde. Elle me demande mon avis. Je lui réponds que c’est la vie. Soit tu es avec un mec normal et tu t’emmerdes soit tu es avec un fou, tu t’amuses et il te vitriole. Elle me dit qu’elle est toujours amoureuse du fou. Je lui dis que c’est un signe d’équilibre car c’est toujours le moins fou qui est amoureux du plus fou mais que le fou n’aime que lui. Elle est totale défoncée mais très touchante. Finalement à la faveur d’un début de baston, j’arrive à m’esquiver. Un mec me demande si je connais Zavatta. Je n’arrive à voir si cela s’adresse à moi, si c’est un défi. Il insiste Zavatta le clown. Je réponds oui et il rigole. Je m’éloigne et décide d’aller acheter quelques bières chez mes potes tamouls puisque je me suis intégré et que je bénéficie du tarif communautaire donc je ne paye plus les conneries de TVA. On vit comme ça…

25/06/2019

Canicule nécronomique

Accablé par la chaleur, je me suis rendu hier chez le soldeur du quartier « Vente de tout » qui comme son nom l’indique vend de tout. J’avais en tête l’idée d’acheter un ventilateur tout en me disant qu’un ventilateur électrique, ce n’était pas écologique. Arrivé sur place chez Vente de tout, je constatai que la valeur d’échange du ventilateur était la même que celle du vibromasseur qui était proposé sur l’étagère annexe et que le vibromasseur avait la même valeur d’échange que le crucifix en bois que l’on pouvait installer sur le mur de la chambre. En réfléchissant plus, je finis par me dire que tout cela n’était pas logique que deux produits non écologiques consommant de l’électricité valent finalement le même prix qu’un crucifix écologique. D’autant que la valeur d’usage n’est pas la même quoiqu’entre le vibro et le ventilateur, tout cela peut laisser lieu à débat. Il faudrait en fait demander à l’ami flic Linky ce qui consomme le plus. Bref, en final, je me suis dit que le réchauffement ClimatiX était inéluctable et qu’il fallait laisser les fesses faire ou l’effet sphère fidèle à l’axiome de Nicolas Culot « Un petit trou dans le cul vaut mieux qu’un grand trou dans la couche d’ozone »
Je précise que je n’ai rien acheté, tout de façon, je n’avais pas de rond si j’ose m’exprimer ainsi…
NON.jpg

29/01/2018

les emeutes Nutella

 

 

 

La théorie du premier de cordée Macronienne de celui qui tire les autres pour gravir l'Everest de la mondialisation vient d'en prendre un sacré coup dans la gueule avec les émeutes Nutella.

Eh oui, les salauds de pauvres mangent mal c'est pour cela qu'ils ont gros quand ils ne sont pas obèses. Par conséquent, il va être dur voire impossible de les tirer.

Dommage que la théorie du ruissellement (le fric qui coule des riches enrichis vers les pauvres) ne soit que du pipoti pipota...

 

Il y a dix ans dans Crise et Mutation, j'écrivais " 1523639309_2.jpgNous entrons dans un âge de glaciation, un âge où le consommateur prendra le produit ...Tout simplement parce que le consommateur achète un prix plus qu'un produit...Les dégâts sont gigantesques, il n'y a d'ailleurs plus de scènes d'émeutes sans pillage de magasins. Les contaminés sont par millions et ceux qui n'ont pas connus d'autres idéologie que le consumérisme sont prêt à tout pour y sacrifier...Autrement dit, nous sommes devant un phénomène de l'ampleur d'une pandémie, à ceci près que le dépendant n'est pas un malade mental mais un produit d'un principe économique!!!

Pour ceux qui en doutaient les émeutes Nutella sont là pour le confirmer

http://www.slate.fr/story/156871/emeutes-nutella-promo