11/12/2018

La question nécronomique du jour du jour

1523639309_2.jpg2516915843.jpg

 

 

Le mouvement des gilets jaunes est-il un mouvement de consommateurs ou un mouvement de producteurs ?

 

 

 

J’écris sur une explosion. L’explosion des travailleurs pauvres. L’explosion du mécontentement dans un arc en ciel nécronomique où se confondent suivant les sensibilités : Gilets jaunes, colère noire, peste brune, verts de terre, yeux rouges lacrymogènes.

 

Le discourt ambiant de la Money Power que l’on ne peut rien faire ou très peu à à cause des déficits publics omet le fait que c’est la finance privée, crise de 2008, qui a obligé les États à accroitre cette dépense pour sauver l’économie. Cette même crise qui a fait chuter les recettes fiscales et augmenter les dépenses sociales et donc creuser les déficits. Pendant toute cette période, le nombre de chômeurs ayant explosé les embauches se sont faites sur la base de bas salaires sous la pression de la concurrence libre échangiste et la rentabilité actionnariale.

Le bilan de l’opération, nous le constatons aujourd’hui avec aucune autre solution que le surendettement des ménages via le crédit conso. Le travail seul ne permettant plus de survivre.

C’est pour cela que les nécronomistes pensent que le mouvement des gilets jaunes est un mouvement de consommateurs portés  par des producteurs.

 

12/07/2017

Je quitte MANHATTAN POUR BROOKLIN...

07/05/2017

JPC gentrifié...

 

Nous avons courageusement tenu jusqu’à 10 000 euros le M2. Désormais, nous ne pouvons plus suivre, les chambres de bonnes à 750 euros par mois, c’est terminé…Les squats aussi

La jeunesse boboîsé startupé à la coke a tout gentrisé, nous sommes obligés de migrer vers les zones grises en attendant la bulle verte…

Revenons sur ce phénomène de la gentrisation concept « on ne peut plus libéral. »

Gentrification est un mot anglais utilisé pour la description de phénomènes urbains au Royaume-Uni dans les années 1960. Il a par la suite été repris, développé et approfondi au Royaume-Uni et aux Etats-Unis[4]. Ce n'est qu'au début des années 2000 que le terme « gentrification » apparait dans les milieux académiques français (en francisant la prononciation).

La gentrification (anglicisme créé à partir de gentry[1], « petite noblesse »[2]), ou embourgeoisement urbain, est un phénomène urbain par lequel des personnes plus aisées s'approprient un espace initialement occupé par des habitants ou usagers moins favorisés, transformant ainsi le profil économique et social du quartier au profit exclusif d'une couche sociale supérieure

Source Wikipedia

La jeunesse startupé à la coke a tout gentrisé, nous sommes obligés de migrer vers les zones grises en attendant la bulle verte…United colors of zones grises

folie imobiliere,paris,gentrisation,bulle immobiliere,loyer exorbitants,rebellion,consommation