20/01/2011

Born in China

 

Obama vs Hu jintao

 

www.youtube.com/user/NMAWorldEdition#p/u/51/IGYAhiMwd5E

 

Nécronomiquement votre

 

 

05/04/2009

Baraque, Baraka et Barack...

Vous l'avez remarqué, c'est la première fois dans notre beau pays qu 'un président Americain est plus populaire qu'un president Français. Du jamais vu...
La stratégie de différenciation qui autrefois permettait à nos présidents de critiquer l'Amérique en faisant resurgir notre coté US GO HOME pour regagner des points de confiance dans l'opinion, est donc terminée.
Obama le nouveau Kennedy est la rock star annoncée car il en faut du charisme pour convaincre les citoyens des démocraties de Marché mondiales de continuer à croire en l'Amérique et ses dettes gigantesques.
A tel point que le pays en est à s'acheter ses propres dettes (300 milliards de US Bond récemment) pour rassurer les chinois qui en possédent 2000 milliards.
Ce montage d'un type nouveau comme le furent les titrisations en leur temps, masque les difficultés de tous les Etats à se financer (Angleterre, Allemagne etc..) autrement que par de la pure création monetaire.
Si les Américains en sont à racheter leur propre dette, c'est que plus personne ne veut l' acheter.
En conséquence si Baraka Obama, l'indicateur du monde meilleur, n'est pas le plus grand fundraiser de tous les temps.
la dernière bulle, celle des emprunts d'états explosera génerant un Krach obligataire et donc une remontée des taux d'intérêts car les prêteurs vont demander à gagner plus d'argent et par conséquent les endettés du moment en devoir plus.

Le sondage du weekendettement

A- Obama est un génie du Marketing et le messie, Il va trouver l'argent pour financer tous les pays du monde sans conflit.
B-L'argent va redevenir cher
C- Le Dollar va s'effondrer
D-La crise est finie, j'ai vu Berlusconi qui me l'a dit.
E-Baraque, c'est vraiment un prénom de subprime,bientôt on l'appellera Bicoque



Nécronomiquement votre

28/03/2009

Moralisation du capitalisme : c pas gagné


Le vice-président américain Joe Biden a défendu hier les mesures destinées à remettre à flot les institutions financières américaines, "une des décisions politiques les plus difficiles dans le contexte actuel, avec une opinion qui chez nous demande +pourquoi les sauver, pourquoi les aider+ ?"
la même question a été posé à Obama pendant son Cyber cast
il ne s'agissait plus cette fois des banquiers mais des consommateurs qui avaient acheté à crédit autrement dit : les contaminés.
Pourquoi devrais je payer plus d'impôts parce que mon voisin a fait des conneries...???

Est on sûr qu'il y a un petit bout à la lorgnette de l'économie mondiale ???

Nécronomiquement votre