31/10/2008

Décontamination et Delevraging

La persistance d'un économie financière basée sur l' endettement des pauvres pour en faire une main d'œuvre plus malléable touche à sa fin.
L'ampleur du "Delevraging", c'est-à-dire de la réduction du recours à l'endettement est la grande inconnue des démocraties de Marché.

C'est la raison pour laquelle, les bourses ne retrouveront jamais leur niveau d'antan basé comme le reste sur l'endettement.

"Depuis 2002-2003 et jusqu'au début de la crise, la hausse du levier d'endettement a concerné les ménages, aux États-Unis et en Europe, les entreprises, les banques, le secteur financier et les pays émergents", énumère Patrick Artus, responsable de la recherche économique chez Natixis (qui est bien placé pour le savoir....Action à 2 euros introduite à 20).

Le problème va bien au-delà, tant la faiblesse des taux d'intérêt dans les démocraties de Marché a nourri tous les types de marché, de la consommation courante à l'immobilier, en passant par les actions .

Résultat des courses : De manière générale, les professionnels doivent faire face à une crise de refinancement et une brusque montée du risque,
En début du mois, le directeur général de Cofidis, Benoît Coqueval, reconnaissait une hausse des défauts de paiement " de 15 % en France" et " de 40 à 50% en Espagne qui vit une grave crise économique".
Source Romandie News.


Aux USA, les chiffres sont encore plus monstrueux tant certains pensent qu'Obama après son élection créera les conditions d'un New Deal en annulant toutes les dettes.
En conséquence certains endettés font littéralement exploser leurs cartes de crédit convaincus qu'il n'auront jamais à rembourser.

Baisser les taux ne suffit pas lorsque les gens sont tellement endettés qu'ils ne remboursent plus...

D'après la fondation Abbé Pierre, 500 000 français ne payent plus leur loyer dans le parc privé et sont donc expulsables (trêve d'hiver ce jour)
Combien ne le payent déjà plus dans le parc HLM ???

Qu'on le veille ou non, les hommes comme les états et les entreprises doivent réduire drastiquement leurs dettes, faute de quoi, il n'y aura plus de prochaine fois ou alors plus personne ne rembourse rien au plan mondial...Au choix...

Nécronomiquement votre

23/10/2008

Etat Providence : Le Retour

Refondation du capitalisme An 1
Karl-Nicolas Marxkozy. Président de la France, de l'Europe et bientôt du Monde (le journal)

Nicolas va se rendre aux USSRA, pour entendre Bernie la Plante Bernanke plaider pour un nouveau New Deal à la Roosevelt.
Le premier New Deal marque l'apparition de l'état providence aux USA notamment à travers le welfare state perçu à l'époque par la majorité comme une incitation pour les pauvres à la paresse.
En gros, il s'agit toujours de filer de l'argent aux plus démunis pour leur permettre de consommer.
Logique dans des sociétés de consommation ou le PIB repose la dessus et ou la seule vertu reconnue au travail, est qu'il permet de consommer.

En pareille crise que la TGD, il n'y a pas d'autres solutions que d'accroître les déficits et de distribuer du cash aux pauvres pour qu'ils le claquent.
Les classes moyennes , après avoir cru être millionnaire grâce à l'immobilier et à la bourse vont devoir financer les plans de relances basé sur l'endettement (du Bobo au Gogo).
Il n'y a pas le choix : New Deal = Paix Sociale.

Notre Président, sprintant dans un marathon parti , il y a 30 ans, et qui n' a eu de cesse après son élection que de courir après le modele américain au moment où celui ci était en train de s écrouler, continue sa formation de socialo-communiste comme on disait autrefois (influence de Carla ...???).
Après l'intérêt de la régulation, des nationalisations et de l'interventionnisme, il va donc se rendre aux USA pour y constater le changement de cap car il s'agit maintenant de rassurer la population terrifiée à l'idée de tout perdre.
Lui qui ne cesse d'aller à contre courant a décidé de remettre tout le monde au travail au moment ou il n y en a plus...à tel point qu'il va être obligé d'augmenter les emplois aidés...
Va t il finalement faire comme son modèle et nous distribuer du cash...pour soutenir la consommation en creusant les déficits comme le modèle US et léguer les dettes à son fiston ?
Jusqu'à présent, on était organisé comme ça... pourquoi changer ??
Après nous le déluge....

Nécronomiquement votre

12/09/2008

Back in the USSRA (United Socialist State Republic of America

La Bourse de Paris évoluait en hausse vendredi matin, le CAC 40 prenant 1,44%, dans un marché soutenu par le rebond des valeurs financières, après que le gouvernement américain eut annoncé son soutien à la banque d'affaires en difficulté Lehman Brothers.

Boursorama

Merci camarades Bernanke, Paulson, Bush