16/06/2008

Negative equity, Bobos et gogos…

ou la création d’un nouveau sous prolétariat local…par les financiers de la planète….


Le Negative equity est de retour mondialement

Au Royaume-Uni,d'ici 2010, deux millions de Britanniques disposeront d'emprunts contractés lors de l'achat de leur bien immobilier supérieurs au prix de cession.
Aux Usa, ils devraient être vingt millions en 2009
En Espagne, impossible à dire tant le chiffre est monstrueux…
Et bientôt idem dans le reste du monde
Pour tous, c’est la catastrophe, car même si par miracle, ils arrivent à vendre leur maison, ils devront toute leur vie payer des sommes astronomiques à des banques qui ne les laisseront jamais souffler.
La plupart des victimes, pays par pays, sont des jeunes couples, pressés de s’installer et qui ont acheté au plus haut pensant naïvement que les arbres montaient jusqu’au ciel et que l’immobilier était un moyen imparable pour s’enrichir.
La course s’arrête avec eux

Ils constituent par leur âge et leur dette, la main d’œuvre flexible rêvée dont ont besoin les démocraties de Marché dirigés par des financiers qui déjà réfléchissent après l’âpres pétrole.
Ils constituent le nouveau sous-prolétariat des services à la personne dans des démocraties vieillissantes.


Quand on Bobos qui seront, depuis lors, divorcés, conséquence du précepte Nécronomiste intitulé « La règle des 3 D » (Dépôt de bilan, Divorce, Dépression), ils seront rebaptisés en « Gogos ».

Si on ne peut pas motiver les gens en augmentant les salaires, il faut les motiver en les faisant payer leurs dettes...Salut les nouveaux esclaves...

Nécronomiquement votre