20/09/2019

La japanification

Aux écoliers japonais qui se suicident

 

hhh.jpg

Ceux qui lisent ce blog depuis longtemps savent que je n'ai je n'ai jamais  changé de texte.

Notre avenir est le même que ce qui s'est passé au Japon. dans les années 1990. La déflation et la trappe à liquidités.

Aujourd'hui ce que je n'ai eu de cesse de répéter pendant plus de 12 ans hante les plateaux tv.

 

Ainsi sur BFM business, dans l'émission "les experts"" Jean-Pierre Petit des cahiers vers de l'économie épouse ma thèse.

"La loi naturelle du système a été définie par le Japon. Pendant 10 ans le Japon nie le phénomène déflationniste. Le monde entier aujourd’hui se japonise. C’est la loi de l’histoire… »

Dans les jours qui viennent, j'aurai l'occasion de revenir sur ce qui nous attend evec les taux négatifs que l'on sait maintenant durable comme vient de l'avouer publiquement la Banque de France.

Emission BFM qui confirme mon analyse

vers 6mn 44 la japanification et vers 26 m 20 helicopter money et trappe à liquidités

https://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/replay/les-experts/

 

 

 

Relire ma note du 18 12 2008

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/tag/trappe+a+liquidité

25/09/2010

Le bonheur est dans le prêt...Mais

 

 

 

Crise & Mutation.jpgNous sommes dans une période de mutation, cette mutation se fera contrainte et forcée dans la douleur et la violence.

Chacun peut désormais constater que de reprise, il n’y en a point hors celle de nos chaussettes que nous allons devoir porter plus longtemps pour ceux qui auront la chance de survivre à la période qui s’annonce et qui va au bas mot o ba ma, laisser trente millions de gens sur le carreau ticket minimum aux USA et autant en Europe.

Malgré deux plans de Paulson et d’Obama de plus de 700 milliards de dol chacun, l’économie n’est pas repartie ainsi qu nous l’avions annoncé.

Aux hordes croissantes de chômeurs s’ajoute maintenant le phénomène des Tea Parties ou se réunissent les largués de la marché forcée de la mondialisation qui ne reconnaissent plus leur pays et qui ne définissent plus ni comme démocrate ou républicain mais comme conservateur… Ambiance retour aux valeurs judéochretiennes No Drug No Sodomy, No Wall street…

Eut il existé un jour d’autres Anges que les golden boys ??? Clamaient pourtant les marchés financiers pour être sûrs que nous avions bien compris que notre sort était entre leur main et que nous nous étions condamnés à les renflouer et le cas échéant mourir pour eux.

N’avaient-ils pas permis les Subprimes et les Ninja Loan, prêts consentis à des personnes qui n’ont ni apport, ni travail, ni revenu (No Income No Job and Asset) ???

Le rêve américain financé par les autres pays qui se bousculaient pour acheter les dettes titrisées des pauvres américains…

Accès à la propriété pour tous, illusion du bonheur immédiat payable à tempérament…

C’est ce rêve qu’il va falloir remplacer pour maintenir une cohésion sociale, car un rêve ne se remplace que par un autre rêve ou par Dieu…La bulle verte ou révolution évangéliste ou conservatrice.

Obamageddon :

Le bonheur est dans le prêt … mais la mort est à crédit pour l’Etat.

26/06/2008

Bourses : y a du haut et y a Dubaï mais c’est pas ici…

La vieille question « que faire ? » s’est toujours posée à des moments ou l’économie apportait la réponse.
Cette époque est définitivement révolue.
Jour après jour, le scénario de la TGD se met en place, et l’économie de doucereuse et banale devient belliqueuse et brutale pour ceux qui pensaient encore l’apprivoiser en produisant pour se reproduire.
Curieuse, tout de même, cette idée reçue que la croissance est sans fin...
La récession va devenir la mesure universelle mais les marchés financiers n’ont pas encore perdu l’espérance.
Contraints de spéculer désormais sur la baisse des profits, ils méditent encore de vendre leur dépérissement à des petits actionnaires qui ne trouvent rien de mieux à faire que confier encore leur argent à ceux qui les ont ruinés
(double dong).

Ils ne nous appartient pas de briser leurs rêves. La dureté de la réalité s’en chargera, enfermés qu’ils sont dans un délire schizophrénique qui suggère que l’on sauve l’être suprême du marché au prix de sa propre existence.
Des organismes privés aptes à gérer la misère prendront bientôt le relais de l’état chancelant. La sécurité sociale en sera l’éclatante démonstration, de même que beaucoup de services publics (voir grève des éboueurs à Paris)
Durant cette période, que nous nommons la Très Grande Dépression et la perte du bonheur dans les démocraties de marché, l’économie n’aura aucune problème à exhiber sa faillite dans la mesure ou elle ne pourra retirer d’autres gains que de sa perte.
Elle le fera avec le même zèle qu’elle a déployé dans le spectacle du bien être.
Irlande,
UK
Espagne
Islande
Italie
France ou chaque enfant qui nait doit déjà 47 000 euros (faites des cadeaux à vos enfants, c'est eux qui les paieront)

Sont les premiers nominés de la vieille Europe ainsi que je l’écrivais, il y a plus d’un an sur ce blog.
Seront désormais exclus du système de protection des démocraties de marché, ceux qui auront démérité de leurs redoutables faveurs.
Cancéreux, sidéens, et tous ceux qui auront été « incapables » donc « bon à rien « de s’enrichir pendant les périodes de croissances telles que nous les avons connues seront irrémédiablement exclus, car il va falloir désormais financer l’arche de Noé des organisateurs du bal désireux de ne pas se faire agresser au quotidien.
Nuits merveilleuses du loto. Prisons et bracelets électroniques, économie de marché biométrique et FBI sont les réponses programmées car désormais, il va falloir changer de ton pour calmer les viticulteurs, les agriculteurs, les pêcheurs, les petits porteurs (retour à 3000 pts pour le cac +ou- 500pts) dans les mois qui viennent, et les primo-accédants.
Cécilia est à Dubaî, Carla est avec nous et chante la probabilité d’une île de Houellebecq.

Je vous laisse en tirer la confusion…comme disait l'ami J.


Nécronomiquement Votre