03/12/2008

fin du monde ou fin d'un monde ???

A Sebastien Cyberdream, fidèle lecteur entrepreneur de Nécronomie, victime expiatoire comme des dizaines de milliers de TPE/PME du durcissement et des renégociations des conditions de crédit.
RIP Sebastien dans ta sépulture d'entreprise mais n'oublie pas «la fermeture, c'est l'ouverture»
Conseil nécronomiste : Tâche d'éviter la règle des 3D : Dépôt de bilan, Divorce, Dépression.

Vive Toulouse capitale de la France...



Au milieu des années 60, un inconnu fit don de son héritage de quelques milliers de dollars à General Motors, remerciant ainsi l'entreprise qui l'avait employé.
C'était l'époque ou GM était l'employeur numéro 1 du pays.
La démarche étant peu commune, les ressources humaines de GM firent des recherches sur ce bienfaiteur afin d'en faire un symbole.
Au bout de plusieurs mois de recherches, on s'aperçut que le seul élément qui restait de cet homme était son contrat d'embauche et ses fiches de payes.
On fut incapable de trouver la moindre personne ayant travaillé avec lui.
Mieux encore, on s'aperçut alors, que l'homme avait tout au long de ces années perçut le même salaire sans jamais avoir été augmenté hors les augmentations générales.
Des recherches approfondies eurent alors lieu révélant qu'en fait, l'homme n'avait travaillé qu' un seul mois pour GM, qu'il avait ensuite «disparu» sans que cela attire l'attention de quelqu'un.
Cet homme avait donc été authentiquement payé toute sa vie à ne rien faire.
Cette histoire fameuse démontre la grandeur passé de GM, l'employeur numéro 1 du pays.

Après avoir envisagé la faillite,Le constructeur automobile a indiqué mardi être prêt à sacrifier le tiers de ses salariés américains (31 000) et deux de ses marques pour obtenir du Congrès les aides indispensables à sa survie, qui pourraient atteindre 18 milliards de dollars. "Sans une telle aide, la société ne pourra pas régler ses échéances à la fin du terme tout proche, précipitant probablement une faillite totale de l'économie nationale",
Source AP
Calendriers des révélations faisant (voir notes du même titre)
Les USA ont mis 1 an avant de se rendre compte qu'ils étaient en récession,, il ne mettront pas si longtemps pour comprendre qu'ils entrent en phase de dépression ainsi que nous l'avions annoncé.
Les titres non équivoques Recession or depression des journaux américains de ce matin le démontrent.
En route vers la TGD


PS : Dans la TGD, tous les morts s'appellent Paulson.

29/07/2008

le neuvième cercle de l'enfer économique

Special dedicace à Jacques

9a5d1db92f394b12657ddb2234c0d78b.jpg




Deux stratégies s’affrontaient autrefois, dans le combat que le capitalisme livre à lui même :
La première à l’exemple des USA laissait librement proliférer la valeur d’échange et la course à l’argent.
La seconde (social libéralisme que vient juste de découvrir le PS en France) visait à contrôler l’accumulation du capital et à le restituer en partie à la société.
Les deux ont échouées et le passage de l’une a l’autre à l’image de Freddie et Fannie (organismes de financement de l’immobilier) aux USA est voué à l’échec et n’a rien rien à voir avec le pragmatisme si ce n’est essayer de faire tourner une roue carré en nationalisant les pertes au frais du contribuables.

Il n’y a à terme plus d’autres solutions pour la masse financière en expansion accélérée par les pays émergents que l’anéantissement, soit par la déflation et l’effondrement des cours artificiellement gonflés, soit la reconversion de ce capital en nouveau mode de production et de consommation durable ce qui prendra plusieurs années et n’est pas certain d’être approuvé par des populations persuadées que la croissance est infinie.

Les tensions à l’ OMC nous démontrent à quels points, l’ angoisse des sociétés occidentales si fières de leur spectaculaires niveau de vie rameute pour un tour de piste éphémère, les valeurs mortes du passé comme le protectionnisme.

Protectionnisme et religion (politique de civilisation)


Car si l’on veut parler de religion, tel Vigile guidant Dante (la divine comédie) dans les cercles de l’enfer nécronomique, nous pénétrons aujourd’hui dans le neuvième cercle, le dernier…
Le profit a court terme détermine un point concentrique d’ou se règle la distance de notre horizon et celle ci se raccourcit de jour en jour tant il s’agit avant tout de rogner sur les échéances.
Krach rampant ou Krach lent tel qu’on le définit aujourd’hui aux USA.
L’économie est rentrée en phase d’implosion lente.
Tel est aussi l’état prévisible de ceux qui ont abandonnés leur existence à l’économie qui repose sur la confiance.
Les endettés du profit et de la valorisation ne survivront pas ou difficilement.

Le souffle vivifiant du commerce international qui avait aéré le monde vient de se refermer.
Aucun pays n’annonçant de nouveaux monde de production ou de consommation.
Il nous faut désormais acquiescer au sort suicidaire qui nous est fait et par lequel une économie en dépérissement nous enjoint de dépérir avec elle.
Bienvenue dans la Très grande dépression et la perte du bonheur dans les démocraties de marché.

15/06/2008

Documentaire Nécronomique

http://www.onnouscachetout.com/petrole-et-ecrans-de-fumee

Nécronomiquement votre