27/05/2008

Carla, Nicolas, Michel et les autres

PARIS (AFP) - Les ventes de logements neufs sont tombées de 27,9% sur un an au premier trimestre 2008, pour s'établir à 26.700 unités, et le niveau des stocks n'a jamais été aussi élevé, ont annoncé mardi les services de l'Equipement du ministère de l'Ecologie.

Jamais dans l'histoire du pays, il n'y a eu autant de logements vides, jamais, nous n'avons connu de telles difficultés pour se loger.

La raison en est simple : Les promoteurs immobiliers gagnent d'avantage à abandonner jusqu'au délabrement une maison dont l'espace vide à un prix sur le marché réalisable à tout instant, tant que les loyers de locataires vivants et remuants demeurent inférieurs à la valeur spéculative du bâtiment.

En clair, nous avons construit des maisons pour faire de la plus value et obtenir des avantages fiscaux (loi Robien, loi Besson) pas pour les louer...


Venant d'apprendre que la première dame de France allait interpréter sur son nouveau disque une chanson de Michel Houellebecq (que peut elle comprendre
à son univers...!!!)

je ne saurai que trop lui conseiller de reprendre le titre "plein été" où figure ma phrase préférée :

"j'aimerai retrouver l'espérance en achetant des meubles..."

Vive le Krach immo...

Nécronomiquement votre

18/01/2008

Mourir guéri

C'est le credit immobilier,qui maintenant entrâine l'Espagne et l'Angleterre dans la récession inéluctablement : 45 000 saisies par mois au Royaume Uni,
quant à l'Espagne (ex locomotive de l'europe) , c'est simple : la moitié des agences immobilières espagnoles ont fermé en 2007, victime du net ralentissement des ventes, selon des données du conseil des Agences de propriété immobilière (API) publiés jeudi par le quotidien El Pais.
Quelques 40.000 petites agences immobilières ont fermé l'an dernier, sur un total de 80.000 dans tout le pays, selon l'API.
Ces seules fermetures auraient entraîné la perte de plus de 100.000 emplois, une estimation qui ne tient pas compte des réductions d'effectifs dans les réseaux d'agences immobilières qui restent en activité.

Aux USA, la crise du crédit s'est d'abord transmise aux crédits automobiles avant de contaminer maintenant l'ensemble des cartes de crédit puisque le volume des impayés sur les cartes de crédit a augmenté de 18 % entre octobre 2006 et octobre 2007.
c'est la raison pour laquelle le plan Bush avec ces 140 milliards de cadeaux fiscaux destinés à soutenir la consommation n'a pas semblé rassurer Wall street qui finit encore ce vendredi dans le rouge...

Krach immo...Krach boursier...Krach conso, nous allons mourir guéri et sans chômage dans l'appauvrissement généralisé.
(en 1929, il n'y avait que peu de chômage...)
D'ou le retour de la religion que Nicolas veut faire rentrer au conseil économique et social car il est difficile de vivre pauvre sans se révolter a moins bien sûr de la promesse d'une vie meilleure après la mort.