12/05/2019

Dormez tranquille...

La construction d’un présent perpétuel qui veut oublier le passé tout en faisant semblant de ne pas craindre le futur est obtenue par le passage circulaire de l’info sur les chaînes dédiées à ce périlleux exercice. Bien évidemment, toutes ces chaînes font appel à des « experts » reconnus experts car dépendants du pouvoir économico-étatique en place.

 

Le but de l’expert ainsi sélectionné est de rassurer les gens qui n’y connaissent rien. De les éclairer totalement partialement en prenant soin de ne jamais évoquer de scénario catastrophe ou même simplement mauvais. Scénario qui auquel cas les priverait en premier de toutes ressources en endommageant la machine économique de la consommation et de l’endettement qui est un pari sur l’avenir. Derrière chaque chien, il y a une niche, derrière chaque expert financier, il y a une niche fiscale qu’il faut à tout prix protéger.

Un de des grandes caractéristiques de l’époque est de reconnaître comme imbécile ou fou ou pire dangereux extrémiste, celui qui a encore la prétention de vouloir changer quelque chose. Avec la Macronie, on atteint l’apogée d’un gouvernement qui ne veut plus être blâmé. Vous l’avez constatez sur les chaînes infos, toutes hostiles aux gilets jaunes et n’ayant de cesse que de relayer l’idée qu’un citoyen contestataire est forcément irrationnel au contraire d’un citoyen soumis. C’est ainsi que le rôle des Mediatico-Etatistes se confond avec le métier d’anesthésistes. Dans ces conditions qu’ils aient voulu illustrer la révolte des gilets jaunes avec la bien élevée Jacline Mouraud hypnothérapeute semble logique.

Nécronomiquement votre

 

23/04/2019

Suicidez-vous

Le peuple est mort...rêve de macronien

Allez vous, Monsieur Castaner, porter plainte contre Jean-Louis Murat ?

https://www.youtube.com/watch?v=mI_mI06uufQ

 

13/01/2019

Dernières lueurs avant le crépuscule

Bernard-Henri Levy sur les gilets jaunes

"C'est un vrai mouvement social. Mais animé par des passions tristes, mortifères, nihilistes.

" Le consommateur zombie ne peut être que mortifère, ça tombe sous le sens"

JPC

 

 Femme d'un grand philosophe en string hypermarket non mortifère

arielle3.jpg

 

 

Que nous apprennent les propos  de Marlene Schiappa qui veut identifier les donateurs de la cagnotte du boxeur, de Castaner qui dit que les manifestants seront complices des casseurs ? Sans oublier évidemment la cagnotte des forces de l’ordre à plus d’un million d’euros (qui sont les donateurs Madame Schiappa ?). Semaine après semaine toujours le  même discours, merci et bravo aux forces de l’ordre…

L’État social est progressivement, et pourtant de manière cohérente et sans relâche, en train de se transformer en un État policier,  un État qui protège de façon croissante les intérêts des corporations globales et transnationales de la maison Business France alors qu’il élève le niveau de répression et de punitions sur le front domestique.

Les problèmes sociaux deviennent de plus en plus criminalisés. La répression s’accroît et remplace la compassion. Les vrais problèmes, tels que le pouvoir d’H.A, le marché du logement  et le chômage massif sont négligés en faveur d’une politique d’endiguement, associée à la discipline et au contrôle. Les Français n'ont pas le sens de l'effort, ils sont donc responsables de la situation dans laquelle ils se trouvent. Pas de réconfort sans effort. C'est bien connu. Dans les démocraties de Marché, l'acte d'achat est plus important que le droit de vote car notre avenir commun se détermine au centre commercial qu'il soit virtuel ou réel. L'individu est donc intégré par son acte de consommation qui définit aussi son identité et son statut social. Lorsque le consommateur ne peut plus séparer le fait de vivre du fait de consommer et que le fruit de son travail ne lui permet plus qu'assurer ses besoins premiers, il devient un consommateur zombie dans une société où l'on ne cesse de nous faire confondre la vie avec une accumulation de gadgets.

 

gilets jaunes,evolution,rebellion,consommation,pouvoir acaht,pouvoi r on achat,futur,insurrection

La proximité de déserts économiques ruraux et de banlieues s’étendant et absorbant toujours plus de  consommateurs zombies , Not In The Labour Force susceptibles de ne plus jamais produire, demande une politique ségrégationniste plus stricte et des mesures de sécurité extraordinaires. De peur que la santé de la société et le  fonctionnement "normal " du système, ne soient mis en danger. Il s'agit donc pour survivre de se consacrer quasi exclusivement à la séparation étanche du consommateur zombie et à sa neutralisation afin que celui ci ne viennent perturber la société En Marche repliée dans les citadelles métropoles.

 

Le consommateur zombie doit  être déplacé vers de lointaines décharges : les territoires périphériques ou les banlieues avoisinantes, modernes oubliettes. C'est ainsi qu'il est placé fermement hors des frontières de la « vie normale »par la gentrification et le prix du mètre carré.

Merci et bravo aux forces du désordre

Séquence musicale

 https://www.youtube.com/watch?v=WsFfHdqNOWIséquence musicale