28/11/2018

VEGAN SUICIDE

 

 

 

necronomie,sine,bulle credit,revolution,gilets jaunes,(titre inventé par Vince in the Park Chan-Wook)

Un cauchemar hante les serviteurs de la Money Power – le cauchemar de leur possible effondrement. Tous les courtisans éparpillés de par le monde, personnages politiques, publicitaires, journalistes et intellectuels, vont, s’interrogeant sur la façon de conjurer cette effroyable menace habillée aujourd’hui d’un gilet jaune.

« Qui ne parle pas avec moi et comme moi n’a rien à dire. Qui n’agit pas avec moi et comme moi est malade d’impuissance. Qui ne vit pas avec moi et comme moi veut se suicider. Tel est l’enseignement que la Money Power sème dans les médias qu’elle subventionne et sur les chaînes infos »

La dynamique de la crise s’empare successivement de tous les domaines de la vie qui pendant des décennies, sont devenus dépendants du gonflement des crédits parce qu’ils ne pouvaient pas être alimentés par une production réelle de survaleur et de la redistribution sociale de celle-ci. Cela va de l’éducation, de la culture, de la santé en passant par les  infrastructures des communes (taxe d’habitation).

Les programmes concernant les coûteuses mesures pour protéger le climat ne valent plus le papier sur lesquels ils sont écrits.

Dans cette dynamique de désintégration, les individus socialement atomisés sont qu’ils en soient conscients ou non des êtres qui fonctionnent à crédit. Qui plus est, ils ne peuvent  faire face à cette dynamique à la vitesse à laquelle elle progresse.

L’épuisement des ressources énergétiques, la crise écologique se combinent avec la crise économique. Ce qui suggère une limite économique au mode de production dominant. C’est pourquoi on voit apparaître le constat d’une économie sans croissance : la fameuse stagnation séculaire.

Reste à résoudre le problème qui consiste à libérer les besoins élémentaires des simples citoyens de la logique abstraite de la croissance au lieu de les opprimer au nom de l’écologie.

 

11/10/2018

Une dette alla rigatoni di pomodoro

Le 26 octobre, la tristement célèbre agence de notation (vous avez remarqué...maintenant c'est pire qu'à l'école, il y a des notes partout et pour tout depuis Intenénette). Bref le 26, l'agence de notation Standard&Poors rendra son verdict sur la dette Italienne/ 

Comme vous le savez peut être; la coalition qui gouverne en Italie est issue d'une convergence des extremes qui forme désormais un centre radical bien loin du centre commercial comme nous le connaissons. Bref la coalition populiste (pourquoi faut il que ce mot soit péjoratif ??) mouvement cinq étoiles et ligue du nord ont décidé de voter un budget qui comprend un revenu citoyen de 780 euros par mois.

Ceci pour les célibataires  ne gagnant pas plus de 9360 ou des couples gagnant 10140. Revenu abaissé pou les gens propriétaires de leur logement à 400 Euros. Tout ceci évidemment sous condition qu'il ne refuse pas plus de trois emplois proposés puisque ce revenu sera attribué par l'agence pour l'emploi. Donc rien de scandaleux, on est bien loin du revenu de base ou du revenu d'existence.

Qui plus est, cet argent sera donné sous la forme d'une carte électronique (ta mère) permettant d'acheter dans les magasins italiens (made in Italie).

Bref le but est véritablement de s'attaquer à la pauvreté grandissante en Italie. Evidemment cette mesure, a fait hurler Bruxelles qui continue de vouloir mettre les peuples à genoux en espérant qu'il se grecquise comme le révolutionnaire de salon Tsípras. Mais l'Italie n'est pas la Grèce car ses banques sont systémiques et la zone euro après le Brexit ne pourrait supporter un Italexit.

C"est donc un véritable défi qui est lancé aux marchés par les gouvernants italiens qui n'en peuvent des conseils de l'eunuque Mosco veni vici soutenu désormais uniquement par Macron le roi nu. Bref A suivre mais date importante...

Nécronomiquement votre

mosco.jpg

 

20/10/2012

Montebourg,Rachida Dati et le (c)goût de la vie

Puisqu'il semble désormais acté que ce que nous répétons depuis 7 ans, à savoir que dans les démocraties de Marché, l"acte d'achat est plus important que le droit de vote et que notre avenir commun se déroule au centre commercial rayon made in France...

revisitons rapidement l'histoire de la Marinière qui nous mène de Jean Genet  en passant par etienne Daho ou Axel bauer à Arnaud Montebourg le bien nommé... 

On se souviendra avec émotion que durant ces années de Très Grande Dépression, Rachida Dati croyait que l'inflation était une pratique sexuelle destinée à augmenter le goût de la vie...

                                                              

1618549836854355_Kva59Izk_b.JPGimages.jpeg