07/12/2018

La France Téléphérique

lamer.jpg

 

 

CLICK ON PICTURE

 

 

 

Toutes rues remontées et le rideau d’amertume franchi, les gilets jaunes atteignent cette nécropole de Papier qu’est Paris où l’infortune est ignorée hors les logements sociaux.

Le premier de cordée censé tirer la France ayant fait le choix d’abandonner le corps électoral et de taxer la France d’en bas contrainte d’emprunter le téléphérique en payant à chaque fois pour se hisser vers le col de l’ange sans tomber dans le gouffre de l’illusion ou les failles du chaos en fin de mois.

 

Même pollué, l’air des nécropoles est plaisant et enivre les premiers de cordées non imposés qui délaissent la France téléphérique pour aller seul sans limite ni remords au soleil de l’égoïsme. Dans la Macronerie, caste autophage digérant les organes intermédiaires qu’elle ne juge pas utile : fonctionnaires, retraités, smicard et travailleurs pauvres, on ignore les fins de MOI car on ne se mélange pas.

Ainsi fonctionne la Start up nation

 

 

24/11/2018

Gilets jaunes japonais séquence musicale du week

 

hqdefault.jpg1971

 

Appel à l'émeute, à l'insurrection, à la lutte armée contre la police et les politiques

 

Premier 45 tours du MC5 japonais, ZUNOU KEISATSU censuré dés sa sortie

https://www.youtube.com/watch?v=nh8kLVdlggc

 

https://www.youtube.com/watch?v=Y0tRj-3_yBY

 

16/11/2018

Gilets jaunes,colères noires,zombies

 

 

le-serpent-se-mord-la-queue.jpegDe Macron à Trump, nous vivons dans une ploutocratie mondiale. La colère des "Gilets Jaunes" identifiée comme la colère des classes moyennes, nous repose une question (chère à Huzun):

les classes moyennes sont-elles naturelles ?

Une grande fortune perdure de génération en génération, une grande pauvreté aussi.

Toutefois le statut de classe moyenne ne s'est jamais révélée être stable sans un peu d'aide. Tous les exemples, de classes moyennes stables ont eu recours à des interventions keynésiennes ainsi qu'a des mécanismes durables comme les couvertures sociales par exemple pour tempérer les résultats du marché.

C'est toute la difficulté voire l'impossibilité à laquelle se trouve confronté le gouvernement. Ne plus pouvoir à cause de l'endettement opter pour une politique Keynesienne. On ne peut quand même pas officiellement  créer des taxes ou des impôts pour financer des taxes ou des impôts.

Le gouvernement aura beau mettre en parallèle ce qui baisse et ce qui monte, le gens ne voient que ce qui baisse et ne veulent se livrer à des travaux comptables budgétaires. Ce qui est rendu trop cher par les taxes  doit baisser...Point barre…

Les économistes Keynesiens admettaient l'existence de corner ou d'ornières mais pensaient que l'on pouvait intervenir pour repousser à l'infini le blocage total mais il a été décidé par la ploutocratie que l'infini avait été atteint.

Ce blocage, nous y sommes et le gouvernement si il ne cède pas devra expliquer à des millions de gens qui l'ont perdu de vue que les classes moyennes ne sont qu'une invention du capitalisme pour combattre le communisme.

Bref que les classes moyennes ne sont qu'une légion de zombies comme je le dis souvent.

Mais bon ne dit-on pas, lorsqu'il n'y a plus de place en enfer, les morts reviennent sur terre

PS : j'ai entendu dire que du côté de La Rochelle, les zombies s'apprêtaient à bloquer un centre commercial.

Souvenez vous dans les bribes de leur cerveau mort, les zombies répètent les gestes qu'ils faisaient le plus de leur vivant (les courses).