29/04/2016

Le Zapping dans les ZAD

 

J’étais avec mon pote Marcel l’autonome qui était sans emploi depuis je ne sais pas combien de temps. Il avait occupé un temps un boulot chez Eurodisney d’où il s’était fait virer pour harcèlement sexuel sur la belle au bois dormant. Depuis, rien…

Marcel déteste les stars de la téléréalité, les pop stars, les pornstars, les curés pédophiles et Cyril Hanouna. Comme il a un pète au casque, et il qu’il a entendu Sarkozy dire qu’il fallait regarder BFM Business, il ne regarde que cette chaîne et de temps la chaîne parlementaire et parfois la chaîne KTO parce qu’il pense que les migrants et l’Islam vont nous submerger. Une fois en zappant, il a vu sur Euronews, Victor Orban, le premier ministre hongrois qui ne veut pas de migrants parce qu’il ne veut pas laisser rentrer l’homophobie et l’antisémitisme dans son pays.

En dehors de tout ça Marcel est un garçon plutôt serviable.

 

L’après-midi, on avait regardé Mario Trou de secours le patron de la BCE expliquer que les taux d’intérêts allaient rester durablement bas et qu’il allait étendre son programme de rachat d’obligations aux entreprises probablement dès juin. Parallèlement, il allait poursuivre son programme d’assouplissement monétaire non conventionnel.

A la fin du discours de Mario, Marcel avait déjà éclusé sept bières, alors j’ai proposé qu’on aille bouffer quelque part puis qu’on aille écouter Lordon à Nuit Debout.

Comme on avait rien de spécial à faire, le programme fut adopté à l’unanimité. Bref, on est sorti sous le coup de huit heures pour rejoindre la place de la république. On a été bien accueilli, on nous a demandé si on voulait faire partie d’une commission. Marcel s’est inscrit à la commission légalisation du cannabis. Moi, je suis resté assis à écouter les différents intervenants et franchement j’ai vraiment trouvé ça rafraichissant. Pas du tout genre inutile frondaison…Bien après minuit, on a quitté la place.

Il y avait une bonne femme qui gueulait à un balcon disant qu’elle allait éradiquer le gauchisme.Marcel m’a dit que c’était Julie Lescaut.

On a marché un peu dans Paris avec des potes en poursuivant les conversations puis on est rentré juste à temps pour voir Stéphane Soumier avec ses gros sourcils nous présenter la rubrique "jean pierre crepinHappy Boulot » dans laquelle il expliquait qu’il y allait avoir un Facebook intra-entreprises et que c’était extraordinaire… »

Après quoi, on a regardé les experts avec Nicolas Dose de quoi en se demandant quelle drogue il prenait pour être autant galvanisé. Les invités étaient formels : l’entreprise allait remplacer tout à la fois, la famille et la nation.

C’est le moment qu’on a choisi pour aller se coucher….

                                                                                                                    ,

 

                                                        

23/05/2010

Reconnexion du câble nécronomique

Reconnecter le capitalisme financier et le capitalisme entreprenarial revient à mettre ses chaussettes après avoir mis ses chaussures

Un PIB mondial d'environ 55 000 milliards de Dol, une bulle financière qui l’entoure que l'on peut estimer à  600 000 milliard de Dol...

Normalement, nous devrions consommer ce que nous produisons et l’histoire devrait s’arrêter là…Mais voila, nous échangeons 10 fois plus de papier que tout cela…

Rien d’étonnant dans ces conditions que les banques d'investissement faisaient à trente personnes ce que les banques de réseaux faisaient à 3000 points de vente.

Ces dix dernières années une part toujours grandissante de la richesse crée n’a été reliée ni à la production ni à la consommation. Dans un délire autiste, le capitalisme financier a décidé de s’auto-suffire sans travailleurs et dans sa phase ultime sans consommateurs.

Après tout, pourquoi s’emmerder avec des salariés qu’il faudra un jour licencier qui se doublent de consommateurs réclamant du pouvoir d’achat donc de meilleurs salaires…

Comme l’a dit lui-même notre Président « si je ne faisais plus de la politique, je ferai de l’argent… »

Faire de l’argent avec de l’argent est donc logiquement devenu une fin en soi et le plus sûr moyen d’y parvenir, c’est d’en générér avec de l’argent.

Devenir riche est une occupation à temps plein, quand on veut devenir riche, on a pas le temps de travailler…C’est ce que nous enseigne Forbes, tous les mois…Nous en sommes là…

Raison pour laquelle les régulations aménagées pays par pays seront inopérantes

Le seul moyen de reconnecter le câble serait de fermer les bourses comme le préconise l’ami Frédéric Lordon…et l’unique moyen pour que l’argent soit investi dans l’économie réelle qui fait vivre des vrais gens.

Ceci est donc totalement impossible et pas certain de fonctionner comme le rappel l’adage nécronomique : « En période de crise même les billets font la planche… »

PS/ Séquence historique

Au lendemain de la bataille de Waterloo, Nathan Rothschild accomplit un « coup de bourse » remarquable. Informé de la défaite napoléonienne bien avant les autorités, il se rend à la Bourse de Londres et met en vente tous ses titres. Tous pensent alors que Napoléon est sorti victorieux du combat et chacun, gagné par la panique, suit l’exemple de Rothschild. Les actions chutent à une vitesse folle. Rothschild attend la dernière minute puis les rachètent et assoit ainsi la fortune familiale.

Crise & Mutation.jpg