08/05/2020

Japanification


Malgré les efforts inflationnistes massifs du Japon au cours des dernières années, la déflation semble prendre le dessus.
En outre, un ancien économiste en chef de la Banque du Japon affirme que la banque centrale est « impuissante » à l’arrêter.
Lisez cet extrait d’un article de Bloomberg du 3 avril :
La pandémie de coronavirus et la chute des prix du pétrole pourraient ramener le Japon vers le bas dans la déflation et la Banque du Japon est impuissante à le combattre, dit son ancien économiste en chef.
"La BOJ doit sérieusement considérer le risque d’un retour à la déflation", a déclaré Hideo Hayakawa, qui a dirigé les recherches économiques de la banque de 2001 à 2007, lors d’une interview vendredi. «L’inflation peut facilement tomber en dessous de zéro avec l’impact du pétrole» et d’autres choses.

Les analystes prévoient maintenant une profonde récession pour le Japon, mais un retour à la déflation pourrait signifier quelque chose de plus dommageable et durable. Le Premier ministre Shinzo Abe et le gouverneur de la BOJ Haruhiko Kuroda se battent depuis des années pour mettre fin à un cycle négatif de faiblesse des prix, des salaires et de la croissance.
Hayakawa n'est pas le seul à voir des perspectives désastreuses pour les prix du Japon. La semaine dernière, des analystes de BNP Paribas SA ont déclaré qu'ils s'attendaient à ce que le principal indicateur d'inflation de la BOJ, les prix des produits autres que les produits frais, devienne négatif en avril pour la première fois depuis 2016. Ils prévoient que l'indice tombera à environ -1% d'ici la fin de l'année. .
Même si le coronavirus est partiellement blâmé pour les difficultés économiques du Japon, gardez à l'esprit que des signes gênants apparaissaient avant la pandémie.
Voici les prévisions financières de la vague Elliott de mars:
Les rapports ont attribué la faiblesse économique récente aux perturbations des coronavirus de la "demande, du commerce et des chaînes d'approvisionnement", mais il est important de se rendre compte que l'économie mondiale se classait mal avant l'apparition du virus. Au deuxième semestre 2019, l'EWFF a documenté une série de mesures économiques affaiblies et une détérioration des conditions de crédit. Le récent rapport du Japon sur une variation du PIB d'une année à l'autre au quatrième trimestre indique que la troisième économie mondiale en importance a diminué à un taux annualisé de 6,3%.

 

26/04/2020

La perpet ou la mort économique ???

En ce moment dans l’Eurogroupe, on débat beaucoup de politique monétaire. Vous le savez depuis très longtemps, je défends l’idée de l’Helicopter money, distribution de cash pour les plus démunis. Après Hong Kong, c’est parti aux USA, Aux États-Unis, l’hélicoptère monétaire qu’on ridiculisait auparavant, c’est-à-dire le versement d’argent aux citoyens en vue de stimuler la demande, est devenu une réalité. Chaque citoyen américain avec un revenu annuel inférieur à 75000 dollars reçoit un don monétaire de 1200 dollars, ainsi que 500 dollars supplémentaires pour chaque enfant. 100 milliards de dollars sont dus à « l’industrie de la santé » privée et dysfonctionnelle, les petits entrepreneurs peuvent compter sur 350 milliards, la grande industrie reçoit 500 milliards afin de se maintenir en vie, 150 milliards sont prévus pour les villes et les communes, etc. 

La BCE ferait bien de s'en inspirer

Pour le reste nos amis espagnols sont allés dans une autre voie et proposent l'émission par l'UE d'obligations perpétuelles.
https://www.allnews.ch/content/points-de-vue/lespagne-en-...

Lire la suite

06/06/2019

ALERTE INFO

 

La Money Power pense comme nous...ça craint vraiment...

 

https://www.boursedirect.fr/fr/actualites/categorie/econo...