30/03/2016

Ces hommes sont des erreurs...

 

Celui qui nage dans le sens du courant se laisse porter par les flux mais ce lui nage à contre-courant se rapproche de la source.

Raison pour laquelle, je me suis employé avec un certain zèle ces dix dernières années à suivre le chemin inverse de la transition capitaliste qui menait du moderne au post moderne en exaltant le travail comme la matrice de nos sociétés. La compétitivité étant devenue la règle et nos vies le fruit de scénarios de banquiers centraux. Ces derniers utilisant des méthodes non conventionnelles comme le quantitative easing s’employaient alors à essayer de faire tourner une roue carré : Désinflater les coûts autrement dit les salaires tout en inflatant les désirs et les besoins des gens pour relancer l’économie.

Nous étions en train de mourir dans un océan de liquidités mais c’était une mort lente car l’inondation de liquidités avait permis d’éviter pour l’instant la TGD (Très Grande Dépression)

C’est pourquoi ayant vu venir la crise dés 2005 et donc dans l’impossibilité de me consacrer à autre chose qu’à écrire, je suis devenu un piètre agent économique. J’ai désinflaté mes désirs et mes besoins. Je ne fume plus, ne bois plus, ne me drogue plus…Je mange peu…Mes distributeurs préféres sont Emmaüs et le carnaval des affaires et pour la bouffe le marché de Barbès. De mon passé d’entrepreneur, il ne reste plus rien. Il faut dire qu’au fils des ans, je n’avais cessé de considérer le travail que comme une aliénation et non une libération. Ceux qui ont pratiqué  le Bizness le savent…Le Bizness est une tuerie…

C’est pourquoi je considère que les Hollandistes et autres Vallsiens commettent une erreur historique avec la loi Travail. Une erreur de celle dont on répond devant l’histoire. Les socialistes pouvaient incarner la nouvelle transition, ils ont choisi de s’agenouiller à un moment où l’on aurait même préféré qu’ils tombent à genoux après avoir lutté. A quoi sert un homme juste si son sang se glace dans ses veines au moindre froid ?

Cette transition inéluctable car de travail, il n’y en aura plus pour tous, c’était le revenu de base, Le revenu universel devenu même une idée de droite depuis que Frédéric Lefèvre l’ex flingueur de Sarkozy s’en est emparé.

L’idée même d’une élection qui verrait s’affronter Hollande et Sarkozy et l’un ou l’autre élu par défaut ou par dépit nous devrait suffire à nous démontrer que les démocraties de Marché n’en sont plus.

Il est temps de montrer que nous ne sommes pas des MAO (moutons assistés par ordinateur).

04/07/2008

Dollar : je t'aime à l'agonie (version catastrophe)

Aux Usa, Bernanke parle de l’inflation et menace de relever les taux
mais force est de constater qu’il ne fait rien.
Autrement dit la vraie question qu’il faut se poser est Bernie la Plante Bernanke,a t’il réellement les moyens d’appuyer sur le détonateur version hausse des taux pour combattre l’inflation. ? ? ?
Cela fait maintenant plus de six mois qu’il nous en parle sans rien faire, la dévaluation compétitive du dollar a permis de ramener du cash à l’export mais est revenue (Triple dong) dans le prix du pétrole et dans l’inflation des produits asiatiques
La vérité est hélas pire, l’économie américaine est bien plus sinistrée que les gens l’imaginent et croûle sous les crédits impayés de toute nature désormais (immo, auto, cartes de crédit).

Il ne serait pas étonnant dans ces conditions que contrairement à ses menaces, vers le mois de décembre, il baisse les taux pour relancer la croissance ce qui revient à avouer au monde stupéfait... qu’il ne peut plus soutenir le Dollar dont la dette est repartie à travers le monde.
Déjà dans beaucoup de pays d’Asie les gens se font payer en Euro et les USA qui ont drainé depuis des décennies l’épargne du monde (voir UBS) voient aujourd’hui de l’épargne les quitter.., Soros a initialisé le mouvement, beaucoup suivent et pas des moindres, ça sent bon le changement de continent chez les financiers…
Si se scénario venait à se réaliser
nous glisserions progressivement de la stagflation vers la stagdéflation qui est évidemment beaucoup plus violente pour ceux qui possèdent encore quelque chose puisque tout perd de la valeur et qu’ils s’aperçoivent un matin, qu’ils ont en fait travailler pour s’appauvrir…(auto double dong)
Certains ne préféreront pas y penser, d’autres verront la vie autrement. Cela sera alors le temps de la perte du bonheur dans les démocraties de marché.

L'économie sous sédatif va rester tranquille jusqu'a la fin des JO et sera sous perfusion cet été, la rentrée ne se passeras évidemment pas comme prévu,
et l'économie américaine ne repars pas...stupéfaction...
ON peut donc raisonnablement penser que la phase d'impact est pour décembre

Quelle feuilleton,quels acteurs,quel décors
Notre Président nous a d'ailleurs indiqué clairement que le prix du pétrole allait encore monter et qu'il fallait nous y préparer...

Croyez moi, s'il le dit, c'est qu'il n'y a plus d'autre solution que de le dire car ça ne changera pas.


EEnnnnnnn Rooooute vers la TGD