03/09/2016

DU CREDOC AU CRADOC

Croissance molle et débandade...

 

Le vice (s) Président du vice du Modem et économiste en chef, ex Directeur du CREDOC (centre de recherche pour l' étude et l'observation des conditions de vie) prend le problème à bras le corps et sort sa boite à outil chez Castorama...

http://www.atlantico.fr/atlantico-light/robert-rochefort-...

 

Il nie tout :Théoreme nécronomique :  croissance molle = couille molle...

Ps on sait maintenant ce que signifie observer les conditions de vie

10/02/2012

Congré International de psychiatrie nécronomique à venir

 

Discours fondateur de Nicolaî 1er sur les valeurs :

Mesdames, messieurs, nous pouvons aujourd'hui réduire tout le système nécronomique à une sorte de compendium de colonne vertébrale. Le cerveau antérieur, moyen et postérieur des citoyens des démocraties de Marché doit subir le même sort que l'appendice, les végétations adénoîdes et les dents de sagesse...Les grecs,autrefois berceau de la culture en font les frais, ils subiront le châtiment des neufs orifices...Vous serez punis par tous les orifices par lequels vous avez consommé...Le peuple espagnol s'indigne mais ne casse rien, les portugais, modèle de l'avenir, subissent sans descendre dans la rue....Il est temps de prendre le virage des valeurs car lorsqu'il n'y a plus de valeurs d'échanges sans travail, il reste les valeurs sans l'échange...Décontaminons les consommateurs des dieux de l'instant sauf si made in France, là où la terre ne ment pas...Pour le reste, la fièrté retrouvée d'une grande nation qui s'agenouille devant ses racines plus qu'elle ne tombe à genoux devant la mondialisation fera l'affaire....

Je vous renvoie à l'oeuvre majeur de madame Merkel " le Manuel du parfait luthérien désangoissé"

Préfacé par Max Weber et Henri Guaino.

 

 

19/02/2009

Seguela c plus fort que toi....

Avec le désormais culte "Si à 50 ans, on n’a pas une Rolex, on a raté sa vie"

Jacques Séguela nous prouve définitivement que son apport aux lessiviers aura surpassé de loin son apport à l'humanité.




Un consommateur qui n'attache aucun intérêt à la richesse et à l'honneur de la Marque finit habituellement envieux et insignifiant.
Un tel client est à la fois vain et inutile, il finit par se révéler inférieur à celui là même dont l'ambition, l'argent et la gloire sont les seuls mobiles.
Il n'est d'aucune utilité pratique dans l'immédiat.


Aurait t il pu ajouter puisque c'est le fond de sa pensée....
Vivement l'apocalypse des Marques....