15/01/2020

Le consommateur citoyen parfait dans les démocraties de Marché

Lydia LunchOIP.jpg

 

 

 

Comme le démontre Zygmunt Bauman

Le seul personnage digne d’attention aux yeux des experts, parce qu’on lui reconnaît le « maintien de l’économie sur la bonne trajectoire » et la lubrification des rouages de la croissance économique, est l’Homo oeconomicus – acteur économique solitaire, préoccupé par lui-même et égocentrique, en quête de la meilleure affaire, guidé par le « choix rationnel », soucieux de ne devenir la proie d’aucune émotion défiant le transfert en gains monétaires, et peuplant un univers rempli de personnages partageant ces mêmes vertus mais rien de plus.
Le seul personnage que les praticiens du marché sont aptes et disposés à reconnaître et recevoir, c’est l’Homo consumens – l’acheteur solitaire, préoccupé par lui-même et égocentrique, ayant adopté la recherche de la meilleure affaire comme traitement contre la solitude et n’en connaissant aucun autre ; un personnage pour qui la nuée des clients d’un centre commercial constitue la seule communauté connue et indispensable.
L’Homo oeconomicus et l’Homo consumens sont des hommes et des femmes individualistes sans liens sociaux ou tout au plus recroquevillés dans leur bulle familiale. Les résidents idéaux de l’économie de marché, de ceux qui rendent heureux les spécialistes du PNB.

Le miracle quotidien du sauvetage/résurrection de l’économie de Marché provient de son échec à suivre cette pulsion jusqu’à son terme. Il semblerait que les humains veulent garder un brin dhumanité.

Peut-être y arrivera t-on avec l’avènement du cyborg ou du transhumain que s’emploie à créer les cerveaux de la Silicon Valley.

Une petite chanson de Lydia Lunch Teenage Jesus and the jerks en conclusion


Richesse suburbaine et bien-être de la classe moyenne
Tout ce qu'ils ont fait, c'est me dépouiller de mes sentiments
Personnalité dans le drain
Après tout, qui a besoin d'un cerveau ?
Tirez moi une balle dans mes yeux.
Soufflez-les et voyez si je meurs

https://www.youtube.com/watch?v=wH_XenSk6Do

 

01/01/2013

2013 Année K@OS

necronomie,jean pierre crepin,crise et mutation,

2013 l"année du carnage annoncé

BONNE ANNEE A TOUS LES NECRONOMISTES

 

« Et si le suicide économique était l’unique voie vers l’immortalité dans un monde où la crainte des dieux a été remplacée par la crainte du Marché? »

« Il n’y a pas pire destin que celui de l’homme condamné à s’appauvrir sur le lieu même de sa richesse. »

Quelle était l'énigme ? La perversité forcenée de la Money Power pouvait elle mener à la lumière que rien n'éteint... la consommation durable...???

JPC

28/11/2011

Electro-Ménagex nécronomique

En marketing, on distingue les produits blancs et les produits bruns. Les télévisions sont des produits bruns, les congélateurs, les machines à laver sont des produits blancs.

Dans les démocraties de marché, leS produits bruns servent à intégrer les individus dans la société par le truchement des mass médias financés par la grande consommation. Les produits blancs servent à les désintégrer : Bébés congélés, femme enceinte congelée ou comme nous l'apprend la lecture du parisien de ce jour, enfant mort enfermé dans une machine à laver.

La TGD (Très Grande dépréssion) qui suivra le retour en récession marquera l'avènement de faits divers de plus en plus barbares et sanglants liés à l'accès ou l'impossibilté d'accès à l'hyper marché mondial. Le vivre ensemble n'existant qu'en période de croissance , on peut compter sur la criminalité pour corriger le laxisme de la natalité. En nécronomie, nous appelons ce concept malthusien de nettoyage humain : L'électro- ménagex.

Necronomiquement votre