27/11/2017

Sex in the ghetto Ethnique ta mère

ethnique ta mere,cisgenre,sex in the ghetto,feuilleton necronomique,evolution, insurrection,consommation,deconsommationSamedi soir, Marcel, Euclide et moi, on est sorti avec pour objectif d'aller bouffer un morceau à Paris et donc de franchir le mur de La Grande Déconnexion qui sépare la capitale des bobos, des résidents des ghettos.

Arrivés au métro, notre attention a été attiré par une manifestation d'une vingtaine de personnes. En s'approchant, on a pu constater qu'il s'agissait de femmes qui vociféraient contre les violences faites aux femmes et pour l'égalité.

Comme on était, les seuls d'ethnie blanche (faut plus dire race...Ethnique ta mère), elles se sont jetées sur nous avec leur mégaphone.

On les a écoutés, bon faut dire qu'on était d'accord avec ce qu'elles réclamaient.

Bon pour le reste, je veux pas dévaluer la performance mais comme dit Marcel qui a des coté un peu macho, je vous l'accorde

" Ils nous ont pas envoyés les FEMEN"

C'est vrai que la moyenne d'âge, des manifestantes devaient être de soixante voire soixante dix ans. Ages où l'on est censé ne plus subir de harcèlement sexuel.

J'ai fait remarquer à Marcel qu'ils allaient pas envoyer des minettes dans le ghetto dans le quartier où les femmes ne peuvent plus sortir après trois heures de l'aprem.

Perso, j'ai trouvé les mamies courageuses même si quand on est descendu dans le métro, on s'est aperçu qu'il y avait plein de flics prêts à intervenir. 

En tous cas, on a appris plein de trucs, tenez moi qui pensais être hétéro, j'ai appris que j'étais cisgenre : un homme qui se sent homme dans le corps d'un homme

Marcel, il a voulu entendre parler de rien et a déclaré qu'il restait hard hétéro et que toutes ces conneries de nouveaux mots, c'était pour nous embrouiller et que l'on consomme en tant que femme et en tant qu'homme. Quant à Euclide, je sais pas si c'est son coté grec mais il a dit qu'il avait décloisonné depuis longtemps.

En final, on a rien fait car j'ai été pris d'une putain de rage de dents et on regardé sur Sundance Channel les "Sunshine Makers" un doc sur des mecs qui ont passé leur vie à fabriquer du LSD.  

https://www.youtube.com/watch?v=hsvElED0-O0

 

24/11/2017

casquette et TVA dans le ghetto

 

 

 

casquette.pngFinalement dans le ghetto, ça se passe bien. En franchissant le périphérique, c'est déjà Marrakech, c'est déjà Bamako. D'après les estimations d'Euclide la déveine, on a gagné entre 30 et 50 % de pouvoir d'achat . Juste sur un glissement sémantique : le mot TVA a été remplacé par le mot BLED. On rajoute une lettre et on économise 50 %.

Dans le ghetto l'économie parallèle règne en maitresse tyrannique pour tous les produits. A part, pour l'alimentaire, où on va encore parfois chez ED sauf pour la viande car les boucheries Hallal sont beaucoup moins chères.

Quant à Marcel la feignasse, il a lui aussi trouvé ses repères. Il faut dire qu'avec sa tête de fou et sa carrure d'armoire normande, il risque pas les embrouilles. Il passe son temps devant la TV à regarder la série "Sur écoute" qui parle du ghetto de Baltimore. Il pense que cela va nous permettre de nous intégrer plus rapidement. L'autre jour, il a accosté un jeune pour lui demander où il avait acheté sa casquette avec la visière sur le coté en lui disant qu'il avait fait tous les magasins de la ville et il n'en avait trouvé qu'avec la visière sur le devant. Le jeune est resté éberlué comme si il voyait pour la première fois la folie, la vraie. Il a regardé Marcel et a bafouillé :

" En fait, faut la tourner, je le sais parce que j'ai eu le même problème que vous" On voyait qu'il faisait des efforts pour pas froisser Marcel.

Marcel l'a remercié et dix mètres plus loin m'a mis une grosse claque dans le dos et est parti d'un grand éclat de rire dont il a le secret.

" Je sens que je vais me plaire ici" a t il ajouté.

Nécronomiquement votre