27/01/2013

Social libéralisme et schizophrénie

 

Etre made in France dans la mondialisation est un art de vivre qui nécessite une profondeur de la pensée et un désir permanent de réconcilier l’inconciliable.Petit rappel :

Trajectoire :

Etre passé du  local au global puis du global au local pour finir glocal avant d’être KO ?

Stratégie :

Vouloir attirer les flux financier sans les flux migratoires.

Marketing

Vanter les mérites du libre échangisme (concept Strauss Khanien) mais incitez à acheter français plus cher.

Argumentaire :

Derrière chaque acte d’achat se dissimule un plan social : Vous préférez payer en tant que consommateur ou en tant que chômeur ?

Idées Fortes

Combattre le racisme et la xénophobie en étant pour que les travailleurs restent localisés dans leurs propres pays où ils ne sont pas victimes de la xénophobie et du racisme.

Combattre l’homophobie en créant  un contexte qui la fait augmenter.

 Posture :

Célébrer la grandeur du pays en toutes occasions sans exalter le nationalisme (Cassez la voie, les Maliens sont malins).

Nécronomiquement votre

04/05/2008

Quand la Chine explosera....

28988cfb881176ddf2e95e8be848da64.gif


L’allégeance faite à la Chine pour les J.O. n’est pas le simple fait de vouloir remplir son bon de commandes et de préserver la paix avec un pays puissant .

La vérité est que si la Chine venait à tomber après les USA, cela en serait fini de la fameuse croissance mondiale

Hors les tensions géo-politiques énormes comme nous l’avons vu récemment avec l’épisode du Tibet et de la flamme olympique, la Chine connaît actuellement une inflation de plus de 10 % avec des hausses de salaires ayant atteint 20 % l’an dernier. Nous sommes donc bel et bien dans une spirale prix/salaires qui si elle n’est pas contenue risquerait d’avoir des conséquences désastreuses pour le modèle économique chinois basé sur une main d’œuvre à faible coût et une forte demande mondiale.
La dite forte demande allant s’estomper dans cette période, il ne faudrait pas que des augmentations de salaires répercutées dans les prix déprécient l’attractivité des produits chinois.
L’économie chinoise a décollé verticalement et ne possède pas à ce jour les freins qui lui permettrait d’éviter un Krach.
De l’avenir de la Chine dépend la croissance mondiale de ces prochaines années.
C’est la raison pour laquelle personne n’a envisager sérieusement un boycott qui serait un Hiroshima économique.
La vérité, c’est que tout le monde prie pour que la Chine réussisse à contenir les salaires de ses ouvriers…les entreprises ne peuvent pas passer leur temps à se délocaliser…

Nécronomiquement votre