08/10/2019

Retour à Brooklin

Hello les zamis nécro

 

Je vous ai un peu laissé tomber ces derniers temps. J'étais parti en vadrouille dans un périple qui m'a conduit à Marseille puis de Marseille à Figueras en Catalogne. J'étais parti avec deux projets de livres, je reviens avec trois.

Ces dix jours ont été très instructifs. La première semaine a été consacrée à rencontrer des anciens gangsters. Notamment de la fameuse French Connection.

Certains ont vécu vingt ans en clandestinité. Il y a donc forcément des choses à apprendre au niveau de la survie qui pourront nous servir lorsque la crise monétaire surgira.

Je dois dire que je n'ai pas été décu. Notamment avec l'incontournable Milou Diaz.

 

MILOU.png

 

 

 

 

Puis, je suis passé en Espagne, en Catalogne. La catalogne qui venait d'apprendre les nouvelles taxes Trump qui vont leur faire perdre 25 millions d'Euros par an.

Ce que je peux vous dire également que j'ai pu constater qu'il n'y a pas que l'alcool et les cigarettes qui soient deux fois moins chères. Toute la bouffe d'une manière générale.

En France, en fait nous nous faisons arnaquer dans chacun des gestes de la vie quotidienne. Dans mes périgrinations, j'ai rencontré un journaliste écrivain suédois. Là bas, la situation n'est pas rose non plus. La Suède étant le pays qui a reçu le plus d'immigrés après l'Allemagne. Ces immigrés ont été " stockés" dans certaines villes, cela a eu pour conséquence une poussé forte de l'extrême droite comme en Finlande ou au Danemark.

J'ai été interviewé évidemment sur le phénomène Gilets Jaunes. Les suédois ayant beaucoup de mal à comprendre ce surgissement désordonné horizontal et transpolitique. Ni de droite, ni de gauche encore moins du milieu le centre commercial.

Une analyse confirmée le lendemain avec l'occupation du centre commercial.

Voilà, je suis de retour dans la place et reprends le cours normal du blog.

10/09/2019

La chine est rouge l'occident y sera

 

 

849644764.jpgPour avoir travaillé en Chine dans les sphères de Canton Nuclear Power et approché des dirigeants chinois, je pense connaître un peu, je dis bien un peu, comment ils fonctionnent. C'est pourquoi quand je vois que les chinois rachètent massivement de l'or à tel point qu'ils sont le plus gros acheteur en 2019, je me dis qu'il ne s'agit pas uniquement de dédollarisation mais de spéculation face à la folie des banquiers centraux occidentaux.

Ces banquiers centraux qui aujourd'hui n'excluent plus rien comme vient de le confirmer implicitement Christine Hagarde. Autrement dit financer des grands travaux ou racheter des dettes d'entreprises jusqu'à l'heiicopter money en direction des particuliers. De l'argent à Noël pour tous les citoyens de la zone euro. Rien foutre et être payé, l'idéal...L'idée paraissait folle, elle ne l'est plus. De grands économistes comme Daniel Cohen plaide pour cela :

La Banque centrale européenne pourrait refinancer davantage la Banque européenne d'investissement, qui pourrait s'appuyer sur les banques nationales de développement du type KfW ou bpifrance. Enfin, si rien de tout cela n'est efficace, la BCE pourrait donner de l'« helicopter money », en versant par exemple 1.000 euros à chaque citoyen le jour de Noël ! ça ferait 340 milliards. Si ça relance l'inflation, très bien, sinon très bien aussi !

https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/il-es...

 

Autrement dit prêt à tout pour éviter l'effondrement de l'économie mais ce qui n'est pas sans conséquence sur l'aspect monétaire et la valeur réelle de l'argent. En augmentant la masse monétaire sans augmenter la richesse , vous dévaluez la monnaie.

A force de vouloir éviter à tout prix la récession et distribuer de l'argent à tout va, le risque se déplace donc vers une énorme crise monétaire et une perte de confiance en la monnaie. Et que fait on en pareil cas : on achète  de l'or. C'est la raison pour laquelle, je pense que les chinois spéculent à leur façon sur une montée importante de l'or liée à une crise monétaire dans un contexte où la valeur de la monnaie tendra vers zéro.

Toujours dans ce contexte apocalyptique, il faut se réintéresser de près aux cryptomonnaies notamment au Libra Le bitcoin perdurera pour les achats de drogues...J'ai croisé des traders cokés qui payent comme ça...Les bruits courent que pas mal de politiques aussi...

Concernant les autres news, le Brexit. J'entends beaucoup autour de moi que Boris Johnson est un fou qui va ruiner son pays. Je ne le crois pas. Comme je l'ai toujours dit, sa stratégie est de créer un paradis fiscal pour attirer les entreprises. fera t'on encore les malins lorsqu'il annoncera un taux d'imposition à 15 % pour les entreprises pour attirer du monde ?

Rien... car on ne pourra rien faire. Nous ne pourrons pas baisser de 28% à 15% dans le modèle français. Cette approche fiscale d'une baisse massive de l'impôt sur les sociétés pourrait aussi avoir lieu en Allemagne et pourquoi pas en Italie qui a quoiqu'on en dise un excédent primaire dont on rêverait en France.

Bref attendons nous au radeau de la méduse et au chacun pour soi.

Le feuilleton Nécronomique continue. Prochain épisode dans deux jours avec la déclaration de Dame Hagarde de la BCE.

 

 

08/10/2010

Et l’Europe expia…

·

 

 

089eebb56394f5d2.jpg

La pluie allant à la pluie comme l'argent à l’argent, il se devait pour la main invisible du capitalisme, au vu des averses suscitées par les ménages subprimés déviants d’Amérique, d’orchestrer un second déluge afin de noyer le péché à sa source sur cette Europe d'où jadis avaient immigré les messagers du vice.

Obama nous rappelant pour la circonstance que le mec qui conduisait le train pour aller à Auschwitz était un père de famille sympathique. La faiblesse du dollar se reflétait dans la force de l’Euro rappelant qu'au-dessus de 1,50 dollar, on ne pouvait plus fabriquer d'Airbus en zone euro. Fin du rêve ou seule la valeur ajoutée restait en Europe. Il ne fallait pas confondre libre échangisme et découplage des économies. Le libre échangisme ne se pratiquant qu’entre couples consentants car de découplage, il n’y en a point…

Les pharmacies aux croix vertes d’espérance (green business) devenaient les drugstores de l’instant, paradis artificiel de ceux qui n’étaient pas armés d’un bouclier fiscal et ne pouvait remplacer tel Jean Luc Delarue Gstaad par Ibiza…La poudre par la plage...

 

Nécronomiquement votre

·