16/08/2017

Cash cache party y en a plus...et propagande bruxelloise

 

 

 

crise,intelligence artificielle,destruction creative,destruction creatrice,destroy all monsters,societe sans cashMacron, c'est le croque-Madame sans œuf et sans fromage. Le croque-Monsieur honteux qui ne dit pas son nom.

Le croque LibéralGBT qui suit à la lettre l'ingénierie sociale et économique de Bruxelles pour laisser penser aux gens que dans un contexte d'austérité, ils auront plus de liberté. Le croque LGBT récupère Despentes et la hisse plus haute qu'elle ne l'est (Balzac), histoire de montrer combien il est tolérant et ne manque pas d'adorer  Xavier Dolan génie précoce salué comme un nouveau Cassavetes.

« Les actuels moutons de l’intelligentsia [...] ne connaissent plus que trois crimes inadmissibles, à l’exclusion de tout le reste : racisme, antimodernisme, homophobie. »
Guy Debord, Correspondance, [1993]1

En attendant, la chute de popularité de Macron est spectaculaire d'autant qu'elle n'est basée sur aucun véritable évènement, juste des petits couacs.

Comment dire ? Cela m'a fait penser à la feuille d'un arbre qui tombe d'elle même, à la fin de l'automne, un jour où il n'y a pas de vent. je ne m'étendrai pas sur le sujet, le vrai combat se situe désormais ailleurs avec la destruction massive d'emplois liée à l'intelligence artificielle sur lequel nous aurons l'occasion de revenir prochainement.

Ce qui ne chute pas par contre, c'est le Bitcoin qui atteint des nouveaux records en dépassant les 4200 dollars.

Certains annoncent même des sommets en appliquant la fameuse loi de Moore au Bitcoin, ce qui le propulserait selon les plus pessimistes à 50 000 Doll en 2027 et selon les plus optimistes selon à 100 000 Doll dés 2021.

Les fils de Ragnar qui n'avaient pas hésité à envoyer leurs banquiers en prison (les seuls) sont très actifs dans les crypto-monnaies. On aurait pu penser le contraire depuis le désastre des subprimes.

https://bitcoin.fr/enigma-une-mine-secrete-de-bitcoins-en...

Il apparaît aussi clairement que le Bitcoin devient un outil stratégique géoéconomique de premier plan qui exacerbe la rivalité Russo-Chinoise;

Plus étonnant et bizarre autant qu'étrange, la Money Power recommande aux investisseurs de considérer le Bitcoin comme une classe d'actif comme une autre. Alors que de mémoire d'investisseurs personne n'avait vu classe d'actif aussi volatile. Déjà trois Megacrash de 70 à 90%...D'un autre coté, il est de plus en plus évident que nous allons vers une société sans cash. Comme dit le grand Bill (Gates pas Buffalo) nous avons besoin de l'activité de banque pas des banquiers. Raison pour laquelle des licences bancaires sont attribuées tout azimut à des fintechs.

Essayons de décrypter où les chiens noirs essayent de nous emmener...et faisons l'inverse... 

https://www.youtube.com/watch?v=RKEzDc6xo8oE

En attendant, pour ceux à qui ils restent un peu de rond, suivons les recommandations de notre ami Ignatius

et investissons dans les cartes graphiques NVIDIA ou AMD Bitcoin un nouveau marché pour les cartes graphiques.

Théorie nécronomiste : "Pendant la ruée vers l'or, ceux qui se sont faits des thunes, ce sont ceux qui vendaient des pelles et des chariots...

 

 

01/08/2017

Un mythe moderne

 

Il existe une vraie convergence  entre la bulle verte et celle des nouvelles technologies qui sont censées également sauver le monde et le rendre plus humain avec des robots.

On observe chez les cadres sup stressés (le stress et les paillettes dans le nez) et notamment dans la Silicon Valley, une volonté de cette population de tout abandonner pour monter un jardin bio, grâce auquel, ils seront auto-suffisant.

Bien sûr, ils ne le feront jamais, cela restera un fantasme ou une névrose si cela s’amplifie.

C’est pour cela que l’on appelle cela « le mythe du jardin Bio ».

N’est pas Nécronomiste qui veut…

26/07/2016

commentaires

 

 

 

 

consomation,guy debord, commentaires,societe du spectacle,crise,euro,fin de l histoire"Cette démocratie si parfaite fabrique elle même son inconcevable ennemi, le terrorisme. Elle veut en effet être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats. L'histoire du terrorisme est écrite par l'Etat, elle est donc éducative.

Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable en tous cas plus rationnel et plus démocratique."

Guy Debord

Commentaires sur la société du spectacle 1988