16/08/2015

Rien n'est vrai rien n'est permis tout est possible

 

 JPC s'autoconsumant

20150813_170816_2.jpg

 

 

                                                                       Les lunettes de soleil                                                                         mais pas la plage

tout-est-permis-mais-rien-n-est-possible-ossian-gani-et-tremeau-fabien.jpg

 

 

 

 18420947321040_black.gif


Parcourant le long chemin qui menait du " tout est permis mais rien n'est possible" de Michel Clouscard* gourou marxiste devenu icône de l extrême droite et de la révolution conservatrice au Rien n'est vrai tout est permis de Hassan ibn al Sabbah  grand maître des assassins dont la pensée fondée sur l'exaltation du libre arbitre était désormais réduite à un produit de consommation sous forme de jeu vidéo 'Assassin 's creed Quel mépris pour le vieux de la montagne !!!

JPC s interrogeait en se consumant au soleil devant le lycée français de Galatasaray.

Nous dirigions nous vers une société plus permissive ?

Allait on autoriser plus de transgressions puisqu'en période de stagnation séculaire marquée par l'austérité il n'y avait plus grand chose à offrir ?

Une permissivité accrue est une monnaie d échange gratuite.

Cela n'en prenait pas le chemin. Les allemands toujours soucieux de leur vie privée passaient leur carte d'identité au micro onde pour faire cramer la puce rfid.

Les dizaines de touristes saoudiennes en burka qui déambulaient le long de l'Istiklal (l'avenue des champs élysées d'Istanbul) et qui se mêlaient aux centaines d'autres occidentales qui comme elles se filmaient avec un téléphone fixé sur un bras téléscopique apportèrent une réponse claire et limpide à JPC :

Rien n'était vrai donc rien n'était permis et par voie de conséquence tout était possible

Nous étions conviés à un holocauste cannibale de notre image et de notre représentation.

Une sorte d'autoconsommation d'un bonheur sans cesse simulé et totalement virtuel.

PS Il est à noter que le bonheur simulé en burka est d'autant plus impressionnant que l'on ne filme que ses yeux.

 

 

*Soral se dit son heritier et Zemmour le cite en conclusion du suicide français

Il doit se retourner dans sa tombe !