10/03/2020

Macron travaille pour le saigneur

Il y a presque exactement un mois, le président Xi, vêtu d'un masque et d'un équipement de protection, s'est aventuré hors de la ville impériale et dans les quartiers de Pékin où il a rendu visite à des employés de l'hôpital et a posé pour des photos pour les médias d'État. Rétrospectivement, sa décision de se présenter en personne et de visiter des médecins et des infirmières a probablement accompli ce qu'il voulait: cela a donné au peuple chinois l'espoir que les dirigeants ne les avaient pas oubliés, et que même si les mesures de quarantaine pouvaient sembler draconiennes et trop punitives par moments , le Parti communiste continuerait de faire ce qu'il estime devoir maintenir l'ordre social et protéger le peuple chinois.
Un mois plus tard, le président Xi effectue sa deuxième grande visite publique depuis le début de l'épidémie fin décembre. Cette fois, il se rend à Wuhan - l'épicentre de l'épidémie - dans ce qui semble être un moment de "mission accomplie" pour le leader du plus grand pays du monde dans sa bataille contre le nouveau coronavirus et Covid-19.
il ne fait aucun doute que la situation en Chine s'améliore, clairement en raison de leurs fermetures draconiennes qui ont laissé jusqu'à la moitié du pays à un moment donné vivre dans des zones où leurs mouvements étaient strictement restreints. Ces derniers jours ont vu une nouvelle baisse du nombre de nouveaux cas annoncés par la Commission nationale de la santé de la Chine. Sur les 19 nouvelles infections signalées mardi matin par le NHC, 17 étaient à Wuhan, tandis que les deux autres étaient des cas "importés" de la maladie, ou du moins cela semblerait correspondre au nouvel objectif de la propagande du régime: resserrer les restrictions sur des visiteurs des États-Unis, d'Italie et d'autres pays touchés par le virus, tout en se plaignant que l'Occident n'a pas montré la déférence appropriée pour la Chine pour son "sacrifice" dans la maîtrise de l'épidémie ...

Dans le même temps, nous n'avons soi disant qu'une seule personne contaminée à Paris  mais non content d'avoir le meilleur système de santé du monde, le virus est apparu dans sa forme la plus faible en France et Paris intra muros grâce à Agnès buzin est la seule grande ville non touchée...

Nous sommes sous influence divine avec Macron

PS / Pour avoir travaillé deux en Chine dans des sphères proches du pouvoir, je sais que tous les chiffres sont pipotés

06/01/2020

Patriotisme économiqueue et fête du slip

 

slip français,chine,exportation,delocalisation,japon,saga africa,patriotismeeconomique
En lisant ma note du 2 janvier sur le nouveau rôle des consommateurs et la rémunération qui doit en suivre, vous vous êtes peut être dit que j’étais définitivement de venu barge et
pourtant …
Prenons l’exemple chinois, qui s’inspire d’ailleurs du modèle japonais de la grande époque.
En Chine, Ericsson est 20 % plus cher que le local Huawei.
Comment est-ce possible me direz-vous ?
La réponse est d’une simplicité biblique : le patriotisme économique fait que les chinois achètent chinois, ce qui permet par ailleurs à Huawei d’être en Europe 20 % moins cher qu’Ericsson.
Autrement dit, les consommateurs chinois financent les exportations de leur marque.
C’est un bon calcul, car les téléphones sont faits chez eux et par conséquent cela leur donne du travail.
Évidemment, nous ne pourrions faire cela, car nos produits sont faits en Chine concernant ceux qui s’exportent et le vrai made in France concerne des produits qui ne s’exportent pas comme le slip français dont certains salariés organisent des soirées grimés en noir et danse sur Saga Africa.
On mesure (en centimètres) la différence de patriotisme économique. On est mal barré !

https://actu.orange.fr/france/le-slip-francais-sanctionne...

15/09/2019

La crypto du capitalisme d'Etat chinois

chinas-cryptocurrency-ban.jpg

La nouvelle du jour est dans le prolongement de ce que je vous annonçais dans ma note " La chine est rouge…"

Récemment, le gouvernement chinois a proposé d'interdire toutes les activités minières de crypto-monnaie en Chine, confirmant une fois de plus que le gouvernement n'est pas un fan de quoi que ce soit lié aux crypto-monnaies.
En outre, les lois chinoises de crypto sont strictes. Les institutions financières n'acceptent pas le bitcoin et les autres crypto-monnaies comme monnaies légales.
Puis, alors  qu'ils interdisent tout ce qui concerne la crypto-monnaie, la banque centrale chinoise a annoncé la sortie de sa crypto-monnaie native.

L' informations sur la Chine et le lancement de sa monnaie numérique native est décrit dans un rapport sur le portail d'informations de langue anglaise China Daily. Le Parti communiste chinois est propriétaire de ce portail d'information.
Selon le rapport, le lancement a été annoncé sur un forum organisé par le China Finance 40 Forum au cours du week-end à Yichun, Heilongjiang.
Lors du forum, Mu Changchun, un fonctionnaire du département des paiements de la Banque populaire de Chine, a déclaré que le jour de lancement est bientôt, probablement plus tôt que la Balance de facebook pièce numérique.
Le nom de la crypto-monnaie chinoise est inconnu. Ce que nous savons, c'est que la crypto-monnaie est soutenue par le gouvernement, et elle est dans une phase de test.
Au cours de cette phase, huit institutions recevront la crypto-monnaie, y compris les géants de la technologie tels qu'Alibaba et Tencent. Le plan est que ces entreprises aideront à distribuer la crypto-monnaie dans l'économie chinoise.