22/03/2019

Je suis un seditieux factueux ingouvernable...

 

anrchie,evolution,revolution,changement,fin capitalisme,ecologie,nouveau monde,blacks blocsLa Théorie du Chaos doit, bien sûr, couler de manière désordonnée. Tout essai de de vouloir la traduire par une idéologie cristalline se résulterait par des rigidités imparfaites, des fossilisations, des enfermements & des dessèchements.

  Oui, le Chaos se révèle en une certaine non-forme alanguie, qui n'est pas dissemblable du surgissement désordonné. L’abandon des habitudes est la condition sinequanone de la mutation.

KDO nécronomique

 

 Communiqué des Black Blocs

Communiques-de-black-blocks.pdf

Bon week factueux

 

18/01/2019

Séquence Musicale du week

 capture.png

 

DEVO comme DEVOLUTION (la Grande Dévalorisation)

https://www.youtube.com/watch?v=jadvt7CbH1o

 Satisfaction

Euphorie/dépression du consommateur

Le marketing crée le désir, la consommation le tue

 

Le talent de Houellebecq, c'est d'avoir compris que le consumérisme est mélancolique. Le consumérisme est l'équivalent social des troubles bipolaires car le désir ne désire pas la satisfaction, le désir désire le désir (vous me suivez ?)

Le pire cauchemar du consommateur dans une démocratie de Marché, c'est de ne plus rien avoir à désirer. C'est bien évidemment dans ce schéma qu'on l'entretient puisque tout le système repose sur le principe du "vous n'avez pas encore tout vu"

JPC I can't get no...

 

 

 

 

 

 

05/01/2019

La chenille (des gilets jaunes) qui redémarre…(un récap nécro)

macronerie.jpg

 

 

Dans l’idée que se fait la Macronerie des gilets jaunes, ils sont désespérément ringards et provinciaux : gaulois réfractaires, fumeurs qui carburent au diesel. Il sont peu au fait de l’économie, ils sont obnubilés par le foot et par les émissions de Patrick Sébastien…Abrutis par une surdose de télévision, ils sont à la fois absurdes et menaçants parce qu’ils ne souhaitent pas renverser l’Ancien monde mais qu’ils le défendent avec une irrationalité si profonde qu’elle s’exprime parfois avec violence... Dans leur élan pour s’isoler du risque  les Upper class (élites) désormais retranchés dans des métropoles citadelles se sont séparées non seulement du monde commun mais aussi de la réalité opérant ainsi une Grande Déconnexion. Nous sommes donc bel et bien dans une guerre des classes dans laquelle une Elite éclairée (telle est l’idée qu’ils se font d’eux-mêmes) entreprend d’imposer ses valeurs à la majorité qu’elle perçoit comme incurablement xénophobe, raciste, homophobe, sexiste, banlieusarde et provinciale. Dans ce cas précis a surgi sous la pression l’idée d’un référendum à tiroir censé illustré un grand débat après lequel elle ne sera plus obligé d’affronter les masses ignorantes.

On continue, on ne change rien….

PS Dans toutes les démocraties de Marché, les Upper class ne voient plus l’intérêt de payer pour des services qu’elles n’utilisent plus puisqu’elles vont dans des cliniques privées et que leurs enfants vont dans des écoles privés