18/05/2020

Les scénarios possibles

crise et mutation,plus grande grise,fin capitalisme,avenir capitalisme,changement,évolution, révolution,insurrection,populisme,clolere,anarchie,futur;stagflation,deflation


1- Youpi c’est reparti

Le scénario rêvé par les gouvernements, les médias, BFM Business et les Néo-libéraux : Tout va aller très bien Madame la Marquise, dormez tranquille braves gens, les mesures prises sont suffisantes, il n’y aura pas de déflation, le chômage revient à ses plus bas historiques. Le virus disparaît et les chaînes d’approvisionnement se rétablissent comme avant. La guerre commerciale entre les USA et la Chine disparait comme le virus

2- Une glorieuse stagflation pendant longtemps.
Pénurie dans certains secteurs, prix de détails qui montent dans l’alimentaire et pour certains produits fabriqués par des entreprises qui ont relocalisé leur production. inflation des produits vendus par des entreprises qui perdent de la productivité.Le chômage demeure élevé

3- le scénario nécronomiste : l’endettement public et privé et l’incapacité de maintenir des budgets équilibrés ou de rembourser pour les entreprises et les ménages transforme la récession mondiale en dépression mondiale. L’économie rentre dans un processus de déflation par la dette. Ayant peur d’euthanasier les rentiers avec des taux fortement négatifs, les banquiers centraux arrêtent les taux négatifs et entreprennent une politique de normalisation monétaire. Les gouvernements repartent dans l’austérité comme avant la crise. C’est la cata….le chômage reste à 20% pendant plusieurs années.

NDLR :

Question : Pourquoi banquiers centraux auraient-ils peur d’euthanasier les rentiers ?
Réponse : Parce qu’à terme cela représente la mort du capitalisme comme Keynes l’expliquait ;

On euthanasie les rentiers en éliminant le rapport de force favorable au prêteur en cessant de le récompenser, car «… s’il existe parfois des raisons intrinsèques à la rareté de la terre, il n’y a aucune raison intrinsèque à la rareté du capital », ajoutait Keynes.
La mort du capitalisme serait donc rendue inéluctable par des taux d’intérêt très bas, ne comprenant plus que « le coût de l’usure et de l’obsolescence, et une marge modeste couvrant le risque et rémunérant l’exercice du talent et du bon jugement », expliquait-il encore.
Les Allemands gueulent à cause de ça…et la cour de Karlsruhe vient de le rappeler.

En conclusion chers amis nécronomistes, dans tous les cas de figure hors scénario Youpi, on est mal ou très mal…

03/12/2019

Une seule solution : l'autoréduction

autoréduction;autoreduction,consommation,prix,futur,consommacteur,bidon,evolution,revolution,changement

 

 

 

Voici le genre d'action que les Gilets jaunes et que nous tous pouvons mener.

L'exemple italien !

Le terme d’ « autoréduction » apparaît pour désigner le fait pour un groupe d’usagers ou de consommateurs de refuser de payer une partie ou la totalité du prix d’un produit ou d’un service. À Rome, les autoréductions d’électricité sont organisées par le Comité Politique de l’ENEL. D’après Vincenzo Miliucci, le comité de l’ENEL rassemblait en 1974 entre 200 et 300 personnes et était capable de mobiliser 4 000 ouvriers en cas de grève. L’autoréduction est théorisée comme un moyen pour les ouvriers de socialiser le rapport de forces conquis sur les lieux de travail (en l’étendant à l’extérieur de l’usine) et d’empêcher que les gains acquis en termes de hausse de salaires ne soient perdus dans l’inflation. Le mot d’ordre de l’autoréduction s’étend au-delà de la question des loyers à partir de 1969. Ce mot d’ordre d’autoréduction généralisée est d’abord popularisé par le PSIUP (Parti Socialiste Italien d’Unité Prolétarienne) , qui à Turin appelle à faire en sorte que l’insigne des ouvriers de la Fiat soit considéré comme une « carte de ravitaillement » .

Imaginez un peu, les consommateurs qui font le prix, c'est ça le vrai consommacteur pas celui que l'on voudrait nous vendre et qui fait son choix devant le linéaire !!!

22/03/2019

Je suis un seditieux factueux ingouvernable...

 

anrchie,evolution,revolution,changement,fin capitalisme,ecologie,nouveau monde,blacks blocsLa Théorie du Chaos doit, bien sûr, couler de manière désordonnée. Tout essai de de vouloir la traduire par une idéologie cristalline se résulterait par des rigidités imparfaites, des fossilisations, des enfermements & des dessèchements.

  Oui, le Chaos se révèle en une certaine non-forme alanguie, qui n'est pas dissemblable du surgissement désordonné. L’abandon des habitudes est la condition sinequanone de la mutation.

KDO nécronomique

 

 Communiqué des Black Blocs

Communiques-de-black-blocks.pdf

Bon week factueux