24/07/2007

Marketing de Femmes et Marketing politique

Cécilia Sarkozy, contrairement à Ségolène qui brosse ses rêves au dentifrice, vient d’inventer une nouvelle posture qui fera date et école dans le futur :
La posture d’une Lady Di sans Prince Charles…une femme plus indépendante que n’importe quelle autre femme de Président.
N’en déplaise à François Hollande qui avait programmé sa sortie de couple bien avant l’élection de « sa compagne » ne s’assumant pas en « première dame de France »…
Mesdames les infirmières bulgares, vous n’étiez pas prêtes d’être libérées…et vous pouvez dire merci aux électeurs de notre Président….

Il faut nous préparer à voir et à revoir, Cécilia, dans les mois qui viennent dans ce type de dossiers et d’opérations, son talent dans l’événementiel n’est plus à prouver (elle a quitté notre Président pour Richard Attias le patron de Publicis Event avant de revenir au bercail)) et elle a envie d’avoir son propre destin.
La créativité dans le marketing politique, est à droite, cette année, et l’impact en termes de communication est impressionnant à constater de l’étranger.
Il est vrai que même pour les observateurs politiques les plus attentifs, le passage de Bernadette à Cécilia constitue un choc sans précédent, jamais vu, dans aucune démocratie moderne.