07/09/2019

En route vers la déflation et la trappe à liquidités

 

 

 

deflation,fin partis politiques,recession mondiale,effondrement capitalisme,panique,bulle verte,ecologie,trappe a liquiditésDans une interview à la Croix, Bruno Le Maire semble se rendre compte de la situation

https://www.la-croix.com/Economie/France/Bruno-Le-Maire-L...

Dans le même temps, Le Maire vient d'annoncer sa plus grosse levée de fond : plus de 10 milliards d'Euro en une journée et en taux négatifs à quinze ans. Autrement dit, de grands investisseurs sont prêts à perdre de l’argent pour prêter à un horizon aussi lointain que 15 ans. 

Pour ceux qui doutaient de la crise et du grand effondrement, en voici la parfaite démonstration. C'est la panik dans l'hyperMarché mondial ! Dans ce contexte mieux vaut perdre un peu que tout perdre et prêter à un Etat reste ce qu'il y a de plus sûr.

En 2008 soit il y a onze ans, j'avais annoncé la prochaine bulle : la bulle verte

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2008/...

En 2010, j"annonçai en simultané la destruction de la valeur d'échange, la vision critique du consumérisme qui allait se développer, le déclin des partis politiques, les émeutes et la mise en place de la supra bulle, j"annonçai également la stagnation puis la déflation et la trappe à liquidités

Sans faute pour JPC

La preuve

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2010/...

 

Si c'est pas être visionnaire ça !

18/11/2018

Axome de Castaner, bulle verte et gilets jaunes

 

 

Fernand de l’ancien monde devenu à l’insu de son plein gré sauveur de la planète et militant écolo

 th0Fgeek.jpg" Le vert, c'est une belle couleur"

bulle.pngCANNA.jpgpmu.jpg

 

 

Tout est permis à un gouvernement qui se revendique de l’écologie et de la santé des générations futures. Les gilets jaunes l’apprendront à leur dépend. Il n’y a rien à attendre ou même à espérer. C’est au nom de l’écologie qu’il faudra désormais se serrer la ceinture car comme je l’expliquais dans Crise et Mutation, la bulle verte, le recyclage du capitalisme est l’unique moyen de revendre tout à tout le monde. Toutefois la promesse faite aux jeunes de reconstruire tout ce que leurs parents ont détruit sur l’incitation des pouvoirs successifs, se heurte à une équation économique immorale. À savoir que les retraités considérés alors comme jouisseurs alcooliques, fumeurs et dieselés (axiome de Castaner) par les jeunes générations toucheront plus d’argent que les sains reconstructeurs du nouveau monde. C’est ainsi que l’on peut considérer que le vertu n’est que la fille du vice comme l’écrivait le divin marquis.

 

Allez Fernand, on en a vu d'autres des mutations et surtout n'oublie pas que les taxes ne sont là que provisoirement pour accompagner de force ton changement de comportement.

Ouais, provisoirement à titre définitif comme dab...

 

31/10/2018

Padam padam padam contre ces gens là

 

hhh.jpgLe monde s’était fissuré en deux : d’un côté les nationaux protectionnistes, plus communément les PIMP car ils voulaient maquereauter leurs ressources et leurs économies.

Les PIMP étaient nostalgiques de l’ancien monde, le c’était mieux avant et ne juraient que par l'Ancien Monde.

Les PIMP nationaux protectionnistes commençaient toujours leurs discours par « Ces gens-là »

Par ces gens-là, ils désignaient toutes sortes de gens parmi lesquelles

- Les migrants

- Les homosexuels

- Les fonctionnaires

- Les chômeurs et les assistés

- Les musulmans

Le chef de file des Nationaux protectionnistes était Donald Trump

Mais beaucoup s’inspiraient de lui, de Salvini à Orban, jusqu’ à plus récemment Bolsonaro

Leur porte-parole était français et s’appelait Éric Zemmour

 

En face des nationaux protectionnistes se dressaient les Echangistes Globalistes

Ils commençaient toujours leurs phrases par « Padam Padam Padamalgam »

Pour eux les migrants étaient une chance pour le pays d’accueil.

Ils avaient également toute une hiérarchie qu’ils jugeaient progressiste.

Ainsi, le maghrébin, c’était bien, mais l’Africain, c’était très bien.

L’homosexuel, c’était bien mais le transsexuel c’était très bien

Ils détestaient, les illettrés, les alcooliques, les fumeurs et ceux qui carburaient au Diesel.

Ils ne juraient que par le Nouveau Monde

Leur Président était un roi nu nommé Macron, leur porte-parole Benjamin Griveaux

 

Et au milieu de tout ça, indépendant de tout, existait encore une petite population : les nécronomistes pour qui la chute était l’ultime condition du salut, un peu comme une secte survivaliste ou apocalyptique.