12/06/2012

La croissance molle et Le ticket qui explosa...

 

Puisque nous en étions arrivés au non parlant sur l'étude du rapport bruit perron des travailleurs propriétaires espagnols, les urnages législatifs pour la cérémonie Twitter SMS venaient de passer le premier tour démontrant que les urnes impuissantes écoutent l'annonce du numéro comme si soudainement les réseaux se mettaient à dépasser le cerveau.

Était il donc encore possible de battre le numéro avant l'appel du trafiquant d'urne ou après l 'appel rétroactif que peu de gens peuvent assumer ?

Un Hiroshima économique, plus de 70 millions d'européen sur le carreau et nous en étions à l’heure du massage cérémonial et tout juste à évoquer si besoin en était la nationalisation des banques comme récemment Lagarde à vue.

La mort en chômilliards (chômeurs vs milliards) est la pire des morts dans le grand splaaashh la piscine des ténèbres de l’économie.

Elle est également la sentence la plus sévère du tribunal nécronomique pour ceux qui considèrent encore que tout urnage institutionnel est utile alors que pourtant chaque année, des urnages supra-notanionaux expérimentaux cassent le casino et obtiennent le grade de cristal fédératif comme les récents théoriciens de l'union bancaire européenne.

Quand la couverture cristal fédératif a une certaine épaisseur, l'urnage est exempt d’appel cérémonial et devient immortalité.

Peu de gens peuvent casser le casino avec d'énormes dettes bancaires....En route vers le fédéralisme non choisi dans une Europe des nations...

Nécronomiquement votre

 

22/10/2010

Les garçons sauvages

Fin connaisseur de l'homo-économicus, l' ami William Burroughs, géni(t)al prophète des garçons sauvages, par conséquent premier écrivain a prédire les futures émeutes trans-générationnelles (avant JPC... faites des cadeaux à vos enfants, ce sont eux qui les paieront...)),  avait coutume de dire a peu de choses près :

Si tu veux chasser lé pédé, il faut aller le chasser là ou il se trouve…Dans le cul des jeunes garçons…

 

Pitch des garçons sauvages en cut up :

le monde est le terrain d'affrontements générationnels de deux armées : celle des conservateurs, réacs, et autres commerçants type Tea parties et celle des garçons sauvages, féroces guerriers qui réinventent à chaque instant l'art de tuer et d'être barbares, fils maudits mais fils quand même des démocraties de Marché et en cela pur fruit des sciences de l’économie les plus modernes…

 

Cela vous rapelle qqchose...