08/10/2008

Necronomy power

Six banques centrales mondiales dont la BCE et la Fed ont frappé un grand coup en abaissant de manière inattendue leurs taux directeurs, alors que la crise financière enfle et menace de plus en plus la croissance.

Inattendue par tous ??? Pas par les Nécronomistes qui l'avaient annoncé.

REPUBLICATION DE LA NOTE DU
04.07.2008
Dollar : je t'aime à l'agonie (version catastrophe)
Aux Usa, Bernanke parle de l’inflation et menace de relever les taux
mais force est de constater qu’il ne fait rien.
Autrement dit la vraie question qu’il faut se poser est Bernie la Plante Bernanke,a t’il réellement les moyens d’appuyer sur le détonateur version hausse des taux pour combattre l’inflation. ? ? ?
Cela fait maintenant plus de six mois qu’il nous en parle sans rien faire, la dévaluation compétitive du dollar a permis de ramener du cash à l’export mais est revenue (Triple dong) dans le prix du pétrole et dans l’inflation des produits asiatiques
La vérité est hélas pire, l’économie américaine est bien plus sinistrée que les gens l’imaginent et croûle sous les crédits impayés de toute nature désormais (immo, auto, cartes de crédit).

Il ne serait pas étonnant dans ces conditions que contrairement à ses menaces, vers le mois de décembre, il baisse les taux pour relancer la croissance ce qui revient à avouer au monde stupéfait... qu’il ne peut plus soutenir le Dollar dont la dette est repartie à travers le monde.
Déjà dans beaucoup de pays d’Asie les gens se font payer en Euro et les USA qui ont drainé depuis des décennies l’épargne du monde (voir UBS) voient aujourd’hui de l’épargne les quitter.., Soros a initialisé le mouvement, beaucoup suivent et pas des moindres, ça sent bon le changement de continent chez les financiers…
Si se scénario venait à se réaliser
nous glisserions progressivement de la stagflation vers la stagdéflation qui est évidemment beaucoup plus violente pour ceux qui possèdent encore quelque chose puisque tout perd de la valeur et qu’ils s’aperçoivent un matin, qu’ils ont en fait travailler pour s’appauvrir…(auto double dong)
Certains ne préféreront pas y penser, d’autres verront la vie autrement. Cela sera alors le temps de la perte du bonheur dans les démocraties de marché.

L'économie sous sédatif va rester tranquille jusqu'a la fin des JO et sera sous perfusion cet été, la rentrée ne se passeras évidemment pas comme prévu,
et l'économie américaine ne repars pas...stupéfaction...
ON peut donc raisonnablement penser que la phase d'impact est pour décembre

Quelle feuilleton,quels acteurs,quel décors
Notre Président nous a d'ailleurs indiqué clairement que le prix du pétrole allait encore monter et qu'il fallait nous y préparer...

Croyez moi, s'il le dit, c'est qu'il n'y a plus d'autre solution que de le dire car ça ne changera pas.


EEnnnnnnn Rooooute vers la TGD

22/03/2008

Ben Bernanke AKA Bernie la plante

Maintenant que notre ami Ben Bernanke Président de la Federal Reserve (aka BERNIE LA PLANTE...) s'est mis d'accord avec ses copains de la Money Power sur la stratégie à adopter pour les sortir de la faillite et s'être assuré que les baisses des taux ne vont pas se répercuter immédiatement dans l'économie réelle, il prétend que l'inflation est sous contrôle.

Ce faisant, il fait semblant d'ignorer les énormes tensions salariales qui règne en Inde et en Chine ou l'inflation est de plus de 7 %.

Il est à noter que pour l'Occident qui a passé son temps et son énergie à délocaliser des industries dans ces pays pour créer de la désinflation (notamment des coûts du travail), ces deux pays deviennent aujourd'hui des exportateurs d'inflation.

Mais rassurez vous, ce n'est pas l'arroseur qui sera arrosé mais le consommateur....car il va falloir maintenant pour les occidentaux accepter de payer plus cher tout ce qui est fabriqué la-bas (cad beaucoup de choses...)
Dur à avaler pour ceux qui ont été victimes de plans sociaux générés par des délocalisations.

Il faut nécessairement une période de Très Grande Dépression (2008-2012) comme celle dans laquelle nous entrons,
pour que puisse nâitre un jour l'avénement d'un citoyen consommateur mondial.

La vérité est que nous n'avons besoin des mêmes choses au même moment suivant le continent ou l'on habite et qu'il va être très dur de se synchroniser.
Nous allons donc vivre une période nécronomique ou les tensions géopolitiques seront nombreuses.

Nécronomiquement votre

Elégance nécronomique : Le cocu paye la chambre deux fois

f289fe7c748ebdd93ef3a438d09f56ea.jpg


Connaissez vous le coup du double dong ? ? ?
Les dimensions de la baisse des taux aux USA sont historiques et démontre l'ampleur de la crise en ce moment. Dans l'économie réelle ces baisses ne se sont pas vraiment produites. Cet assouplissement aide surtout les banques qui obtiennent de l'argent bon marché et peuvent le céder à leur clientèle au prix fort, ce qui leur fait gagner beaucoup plus d'argent qu'avant et ne sert pas au consommateur final.
C’est la première banane…
Il manque l’étape ultime (qui se rapproche à grande vitesse) qui est de transférer le risque final aux pouvoirs publics, c’est-à-dire au contribuable américain.
C’est la deuxième banane, la plus scandaleuse et immorale, celle qui fait le plus mal ,
Ce sont donc en final les mêmes qui payent deux fois :
en tant que consommateurs puis en tant que contribuable.
Qu’on arrête de nous faire croire que nous vivons dans une économie libérale….
Une génération entière d’épargnants sacrifiés pour sauver les banquiers qui les ont plantés...
Sans même que l’on songe un seul instant à leur demander de rembourser les bonus qu’ils ont déjà encaissés.
Ce qui est pris n’est plus à prendre….Après tout…

Nécronomiquement votre