08/09/2015

Il ne me reste que mes yeux pour ruisseler

 

Water_and_soil_splashed_by_the_impact_of_a_single_raindrop.jpg

 

 

 

La théorie économique du ruissellement dont on se gargarise sur BFM business vise à démontrer qu' enrichir les plus riches, comme on le fait actuellement via l'action des banques centrales, sera profitable à toute l'économie car cet argent gagné sera ensuite soit dépensé dans la consommation soit investi dans des entreprises. La redistribution se faisant alors naturellement sans intervention de l'Etat. Inutile de vous préciser que cette théorie est d'essence néolibérale.

 Un sociologue pragmatique comme Richard Sennett note d'ailleurs que cette théorie ne pouvait naître que dans le cerveau d'économistes aux origines judéo-chrétiennes puisque cette théorie est l'exacte reproduction de la chimère du paradis.

Pour ma part je note qu'elle ressemble beaucoup à l'évangile selon  Reagan (grand ami de Jean-Paul 2... on comprend mieux pourquoi il tremblait...)

Appauvrissez vous pour que s'enrichissent ceux qui ont mis leur salut dans l'argent...

 

A cette définition fantasmé, je préfère la définition du monde réel non fanstasmé telle qu'on la trouve sur Wikipédia.

 Le ruissellement diffus ou en nappe, est un écoulement superficiel pelliculaire (sheet wash) ou en filets divagants qui, par érosion pluviale (« effet splash », éclaboussure des gouttes d'eau) et érosion latérale, exporte les particules fines et met en relief les cailloux.

Vous le savez chers amis nécronomistes, je fais souvent allusion au grand Splaaaash la piscine des ténèbres de l'économie...Alors sachez que les particules fines qui s'exportent dans d'autres pays (comme la Belgique par exemple) sont les grands bénéficiares de l'effet ruissellement. Les pauvres sont les cailloux mis en relief...

La richesse s'exporte aussi sûrement que la pauvreté s'importe ou reste sur place.

Il ne faut pas confondre les nomades et les migrants et tous ceux qui sont délocalisés dans leur propre pays.

En attendant Podemos s'est adjoint les services de Piketty pour lutter contre la pauvreté...Preuve s'il en fallait que ça ne ruisselle pas beaucoup mais que ça splaash énormément...

 

 

 

 

21/01/2008

Panik au super marché, panik à l'hyper marché

.

210ca3b186fb5bbfa1fae66ec0a6209f.jpg





Whatever happened to Leon Trotsky?
He got an ice pick
That made his ears burn

The Stranglers-No more heroes




En regardant ce matin la bourse s'écrouler en chute libre lamentablement, j'ai ressenti une certaine satisfaction qui provenait sans conteste de la valeur ajoutée du travail intellectuel que je vous livre depuis maintenant un an sur ce blog auquel un certain nombre d'entre vous ont contribué par leurs encouragements et la pertinence de leurs commentaires.

Oui, Il y a un an, quand modestement, à travers ce blog, j'ai essayé de prévenir les gens de l'imminence d'un triple krach (bourse, immo, conso).
beaucoup m'ont pris pour un extra-terrestre.

Aujourd'hui tout a lieu, tout est là, tout est phénomène comme dirait l'ami Houellebec.


La très grande dépression puisque c'est ainsi que l'on appellera la période 2008-2012 dans les livres d'histoire s'est déclenchée.
Ceux qui me lisent depuis longtemps, savent que j'en ai expliqué les causes et que j'en ai donné le timing tout au long de l'année passée.

Pourquoi n'a t’on pas prévenu les gens ? Pourquoi leur a t’on menti à ce point ?
sont autant de questions à laquelle le monde dans son ensemble va devoir maintenant répondre.

L’Espagne entre en récession, Le Royaume Uni plonge (heureusement que la mère Thatcher avait trouvé du pétrole dans la mer du nord !!!), l' Irlande, La Belgique la Chine qui regrette que son économie ne soit pas encore découplé des USA et qui reconnait qu'elle aussi sera impactée et qui commence à s'inquiéter comme vient de le reconnaître le patron de Bank of China.

La panique fait également son irruption en Australie où le groupe immobilier
MFS vient de perdre en bourse les deux tiers de sa valeur, jeudi dernier,
Personne ne sera épargné, ni en Europe ni en Asie (avec évidemment des différences importantes)

Bref, j'espère avoir été utile à ceux qui m'ont lu et qui ont pu vérifier jour après jour la justesse de la nécronomie...

Dans ces conditions, je le répète, penser que la France va résister est une véritable hérésie...
Nicolas Bouzou et le xerfi qui sont des modérés comparés à votre serviteur le reconnaissent d'ailleurs dans une étude parue le 11 janvier.

L'immobilier va chuter en France de 25 %, d'ici 2010. En ce qui me concerne, je pense que cela sera de 40 % (comme en 1990). Les arbres ne grimpent pas jusqu'au ciel et une crise du crédit s'étale sur 4 ans minimum.
La consommation va suivre car le sentiment de richesse des propriétaires qui pensaient que leur patrimoine augmentait sans avoir à épargner va s'estomper.

La bulle a été mondiale, c'est la plus grosse bulle de tous les temps, Les banques sont les responsables, des millions de gens vont être ruinés et jetés à la rue, et personne n'a bougé pour empêcher cela puisqu'au contraire cela a été encouragé simplement parce que l'on a fait croire aux pauvres qu'ils pouvaient vivre comme les riches et s'endetter à loisir.

Tu vois, Oussama, les USA n'avait nesoin de personne pour se détruire et le reste du monde avec.
we play together, we pay together, c'est cela la mondialisation.

PS / il y a encore quelques mois, les experts parlaient d'un attérissage en douceur...(soft landing)