21/05/2008

Sex, drugs and rock and roll

Sex and drugs and rock and roll
Is all my brain and body need
Sex and drugs and rock and roll
Is very good indeed


Ian Dury


Après l'offensive sur le tabac, les anti-depresseurs qui parait-il ne servent à rien, c'est logiquement autour de l'alcool de faire les frais de la politique de civilisation.

Ainsi, première étape l'Happy Hour va être supprimé et la vente de bouteilles en boite de nuit interdite.

Il est vrai que théoriquement se sentir bien ne devrait pas résulter d'une prise de médoc, d'alcool ou de drogues...pas plus que d'un hédonisme de marché lié à la consommation et au désir d'achat.
Pour cela, il y a la spiritualité...(lol)
Il n'en reste pas moins que la France est championne du monde la consommation de drogues douces et d'anti-dépresseur et vice champion d'europe de la consommation d'alcool.

Si l'on met tout bout à bout, on s'aperçoit qu'en fait, on a rarement l'occasion de croiser une personne dans un état normal dans une journée.
(1 personne sur 6 sous antidépresseurs dans la population active)

Mais bon, en pareille période trouble, tous ces produits qui désinhibent sont capables de susciter des réactions déplaisantes voir des révoltes et l'objectif est de remplacer le poing sur la gueule par la main qui se tend.
Nouvelle condition du marché...en période de Très Grande Dépression

Nécronomiquement votre