30/09/2007

Marketing de l'inculture : Attali triomphe...

Nicolas Sarkozy a installé Jacques Attali "l homme le plus intelligent de France" à la tête d'une commission :
Libération de la croissance, dans laquelle intervienne des business man comme l'inévitable Claude Bébéar (ex patron d'AXA) ,geoffroy Roux de Bézieux (ex Phone house et Président de Croissance plus), François Villeroy de Galhau, Président de CETELEM...etc...
On se demande en passant, pourquoi au lieu d'inviter des patrons qui ont monté des bizz grâce à l'argent et aux réseaux familiaux (le fameux capital social, cher à Bourdieu) , on a pas invité des gens comme Malamine Koné fondateur d'Airness devenu Marque mondiale en deux ans, qui vient de la fameuse cité des Francs moisins à saint Denis (40% de chômage) ou les gérants des franprix sont conviés à la télévision et reçu à l'Elysée pour raconter leurs agressions.
L'avenir de la france reposant pourtant désormais sur des individus capables de monter des Bizz from scratch (a partir de rien et sans fonds propres).



Invité donc à l'émission "La matinale" sur Canal +, Jacques Attali est donc venu faire son show devant des journalistes fasciné par l'éclat de son intelligence.

A la question : Quelles sont les blocages en France pour la croissance, Attali se lança donc dans un cours magistral expliquant qu'en Europe, les pays catholiques connaissaient plus de difficultés économiques que les pays protestants ou l'argent et la richesse n'étaient pas tabous.

Regards admiratif de l'assistance..et pourtant ce faisant, Jacques Attali ne faisait que reprendre mot pour mot
un constat effectué par Max Weber, père de la sociologie compréhensive, publié en 1904 " l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme"

Il aura donc fallu, plus d'un siècle, pour que le pays arrive à cette conclusion grâce à l'homme le plus intelligent de france...
Autant dire que la liberation de la croissance, ce n'est pas pour demain, d'autant qu'il faut plusieurs dizaines d'années avant de changer les mentalités... et que le rêve du français moyen n'est pas de devenir entrepreneur mais fonctionnaire ou salarié...
En surfant sur l'inculture généralisée, Jacques Attali s'apprête à rendre à Nicolas Sarkozy, un copier/coller dont il a le secret....

Pourquoi n'a t'on pas demandé à de vrais indépendants issus de la banlieue (j'en fais partie) qui ne sont pas nés avec une cuillère en or dans la bouche de participer à cette commission ???

Nécronomiquement votre