09/02/2017

ARTIFICIAL BULLSHIT

Une brillante contribution de ami Hervé Manfrini

Nécronomiste de renommée mondiale

 

connerie-artificielle.pdf

 

04/02/2017

La taupe et le serpent

 

 

 

 

le-serpent-se-mord-la-queue.jpegEn vérité François Fillon n’a pas été victime d’une taupe mais d’un serpent monétaire.

A l’heure des panama papers, des paradis fiscaux et autres pognonleaks, les tunnels structurés de la taupe ont été remplacés par les ondulations infinies du serpent.

 La taupe a fait son temps. Son extinction, dans le domaine de la zoologie politique, serait due à sa cécité qui la rend inapte au calcul.

On mesure avec  le penelope gate combien ce handicap ne peut être comblé.

Pourtant, si cet animal inspirait de la sympathie, c’est justement parce qu’il est incapable d’intrigues. Armée de sa seule obstination et guidée par l’intuition, la taupe creusait sans discontinuer, sans jamais perdre courage, dans l’espérance de déboucher au bon endroit.

 Le serpent est une tout autre bête. Il ne creuse pas mais glisse. Il avance par « ondulations », de droite à gauche et de gauche à droite, à l’image de l’opportunisme.

Bref du gaullisme social à l’ultra libéralisme. En hésitant pas à dire que la gauche a renoncé à la croissance alors que les théoriciens de la stagnation séculaire, Larry Summers, Robert Gordon et Patrick Artus en France sont à mille lieux d’être des économistes ayant une sensibilité de gauche (voir note du 15 04 2015)

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archives/2015...

 

Lorsque le serpent monétaire se mord la queue, sa tête gonfle.

C’est précisément, ce qui est arrivé à Fillon

PS note inspirée des travaux de Crisso et Odeteo zoologistes italiens bien connus.

Théo Rikment

28/01/2017

Ministère de la Vérité

 

 

Comme disait l’ami Guy Debord «  le Vrai n’est plus qu’un moment du faux ». Ainsi tandis que nous en sommes encore péniblement au concept de travail fictif, les USA sous l’impulsion de Donald nous enseignent le concept de faits alternatifs, un concept qui aurait pu sauver Fillon de son mensonge

Extrait de libération

Décidément, la pilule du manque de frénésie populaire ne passe pas. Après avoir envoyé au front, samedi soir, son porte-parole Sean Spicer, chargé d’aboyer à la presse un communiqué aussi ridicule que mensonger, Trump dépêche dimanche sa fidèle conseillère Kellyanne Conway dans l’émission politique Meet the press. Interrogée sur les mensonges du porte-parole, elle ose cette réplique mythique : «Vous dites que c’est un mensonge mais il a présenté des faits alternatifs.» La sphère politico-médiatique s’embrase. Ceux qui ne sont pas stupéfaits éclatent de rire

 liberation

http://www.liberation.fr/planete/2017/01/28/guerre-contre...

 

Donc rassure toi François si tu es élu en disant que ta femme travaillait réellement, tu n’auras pas menti, tu auras simplement présenté des faits alternatifs.