11/11/2017

Transhumanisme

Mardi dernier, je me suis rendu à la mairie du deuxième à Paris avec un double objectif.

1 Voir le maire Jacques Boutault maire écolo, autrefois un ami lorsqu'il éditait le fanzine "La Riposte"

Jacques était venu à mes 40 ans ( il y a dix huit ans) pour me dire que j'étais un libertarien. J'ignorais le sens du mot à l'époque.

2 Assiter à la conf de Pièces et Main d'œuvre (lien sur la droite)

Bon, je n'ai pas vu Jacques, occupé qu'il était à remettre des médailles sous l'œil admiratif de vieilles groupies.

Pour le reste, la conf était intéressante. Je connais bien le discours de Pièce et Main d'œuvre, il bute sur deux points que je me suis permis de leur signaler dans mon intervention.

Premier point, l'objectif du transhumanisme étant la mort de la mort, ses promoteurs à l'université de la singularité Google et compagnie étant tous des libéraux voire des libertariens, si les tranhumanistes atteignent leur objectif, dans quel système allons nous vivre ? Le capitalisme étant par essence un système basé sur le renouvellement des hommes et des produits. Je consomme...Je meurs...Quelqu'un d'autre prend ma place.

Si nous ne mourrons plus que se passe t'il ?

Deuxième question qui a un peu scotché tout le monde (dés que l'on prononce le mot MUSULMAN tout le monde flippe...)

Pensez vous sérieusement que le monde musulman un milliard de personne, va rester inerte pendant que des libertariens américains expliqueront que l'âme n'existe pas, la conscience non plus donc que les religions sont un tissu de connerie générée par la peur de la mort. Le coran, les mille vierges et tout ça, rien n'existe donc rien n'est vrai et tout est permis...comme disait le vieux de la montagne maître des assassins...

Perso, je ne le pense pas...les caricatures sont un apéritif de ce que l'on peut s'attendre à vivre si les transhumanistes arrivent à leurs fins. Bref, ils devront vivre dans des blockhaus...

 paradis_pourri_.pdf

09/11/2017

Le feuilleton nécronomique continue...

 

BITCOIN.jpgA Nelpal

"Annulez ma souscription pour la résurrection"

                                                         Jim Morrison

Résumé : Après s'être fait gentrifié et boosté hors de Paris ; JPC atterrit dans une zone de sécurité prioritaire dans le 93. Il y est rejoint par deux nécronomistes convaincus : Marcel la feignasse, chômeur de très très longue durée et Euclide la déveine zotoentrepreneur grec ruiné.

Hier, après avoir annoncé que j'avais envoyé quatre projets d'articles à un magazine ainsi qu'un argumentaire pour un livre à un éditeur ; histoire de ramener un peu de cash,je me suis fait incendié par Marcel.

"Qu'est ce que c'est que ces histoires de travail...?"

Marcel estime que nous devons vivre selon la règle des 3 C : la Contre Culture de la Consommation. Sinon nous risquons la socialialiénation et surtout nous risquons d'être marketyrisés.

Il est partisan d'un rapprochement entre les nécronomistes, les minimalistes et les survivalistes.

Pour mémoire : http://minimalismfilm.com/

Pour ma part, j'attends d'en débattre avec Vincent le Directeur du protocole de Nécronomie Internationale.

En ce qui nous concerne , on peut dire que le cash est déjà dématérialisé car nous n'en avons pas.

Ici tout est communautaire avec dans l'ordre en nombre :

1 les Africains

2 les maghrébins

3 les sri-lankais

4 les asiatiques

5 les gaulois et les polonais

Ici tout est ethnique même les commerces et les communautés ne se mélangent pas . Elle est où la république laîcque et indivisible ?

Nous avons donc dû nous rapprocher d'une communauté pour des questions de sécurité. Marcel ayant beau être un colosse, il ne peut à lui seul garantir notre sécurité. Nous avons fait le choix de la communauté sri-lankaise, fière et orgueilleuse qui n'a pas peur des autres communautés, équipés qu'ils sont de leur légendaire coupe coupe. D'autant que par un concours de circonstances, j'ai sympathisé avec leur leader charismastique, un vieillard décharné Nadaradjah, tigre tamoul de haut rang. Mes connaissances en entreprise libre m'ont servi et j'ai pu le conseiller sur l'optimisation du bas de bilan. Je l'ai également fortement impressionné en lui ouvrant en compte bancaire par internet chez la fintech allemande N26.

De son côté Euclide n'a pas été en reste puisque il s'est branché avec le neveu de Nadaradjah dénommé Anbu, prénom qui parait il veut dire amour. Anbu est un gamin malsain et méfiant aux penchants violents. Insatiablement avide d'excès et de drogues. Il est vicieux,sournois et hypocrite et surtout incurablement intelligent malgré la quantité de drogues absorbées. Il n'a pas de limite et serait même prêt à voler le suppositoire d'opium dans le cul de sa grand mère si d'aventure il venait à être en manque. Euclide l'a branché sur les crypto-monnaies dont il a évidemment immédiatement compris l'intérêt.

Bref, nous avons solutionné le probléme de la bouffe car nous  bouffons maintenant gratos tous les jours. Poulet tika et compagnie...Notre moral est au beau fixe et nous trouvons petit à petit nos marques

A suivre...Nan poi varuginane (au revoir)

 

 

 

03/11/2017

GONZONOMIE

image1.JPG

On appellera colombes ceux qui privilégient la paix à tout prix et faucons ceux qui, pour préserver la paix, ne craignent pas d'envisager la guerre. Jusqu'au bout faucons et colombes s'affronteront.

C'était le XXe siècle. Tome 4, De Staline à Kennedy de Alain Decaux -  

 

 

Hier, M est venue nous rendre visite. M, c'est un peu ma Chrissie Hynde à moi. Cela fait trente cinq que l'on se connaît et en général, c'est la première personne que je vois quand je me réveille à l'hôpital après un coma. Mais tout cela, c'était avant que je cède à ses conseils et que je décide de mourir en bonne santé. Ce qui va être rendu possible avec la croissance verte et les nanotechnologies...le capital qui rentre dans le corps humain... waaaooouuf...

Bref, M est venue nous voir Marcel, Euclide et moi car elle s'inquiétait vu que cela fait une semaine qu'on répond plus au téléphone. Elle est arrivée pile au moment où on était tous les trois devant la TV à regarder les experts sur BFM business.

La nomination de Powell la colombes à la tête de la FED n'était pas vraiment une bonne nouvelle selon Euclide car  Powell étant un juriste et pas un économiste, cela voulait tout simplement dire les taux d'intérêts ne remonteraient jamais et qu'on dérégulerait un max en plus, histoire d'augmenter encore les profits déjà colossaux et de jouer la suite de l'histoire au casino. Car c'est justement le peu de réglementation que nous avions qui nous a sauvé momentanément de la Grande Dépression.

Plus on garde les taux d'intérêts bas, plus la dette augmente notamment la dette privée via l'immobilier. Le problème, c'est qu'on ne plus les augmenter et le plus incroyable, c'est que seuls les allemands et les Hollandais en semblent conscients. Bref nous roulons vers le mur et que faisons nous : nous accélérons...

Dire qu'on va mettre un républicain modéré à la tête de la FED, c'est comme si je vous disais que l'on va mettre un islamiste modéré à la tête de DAESH.

La Mollahrisation de l'économie ne peut passer que par la Charia du Marché...sinon tout finira par s'écrouler.

Dans ces conditions, il aurait fallu un faucon à la tête de la FED.

Nécronomiquement votre