06/12/2011

Mauvaise étoile

Que va nous annoncer prochainement la machine à coder le spectacle ?

Rien moins que tout ce qui est mauvais est bon pour nous...

Tout ce qui est mauvais pour nous collectivement est bon pour les profits, bon pour le budget des Etats, bon pour les portefeuilles d'actions, et la valeur à long terme des biens immobiliers.

La consommation citoyenne est un mythe, l'entreprise championne de la responsabilité sociale une utopie... Mais l'Etat providence est mort emmenant avec lui les amortisseurs sociaux et la cohésion du même nom.

En pareil cas, dans tous les pays qui ont été confrontés à ce type de difficulté, il n'y a d'autre choix que de taper dans les dépenses de santé, d'éducation, voire de sécurité comme en Angleterre.

Que le MOI doit l'emporter sur les services publics rivaux...Que le MOI triomphe du NOUS et que l'individu ne trouve son salut qu'en lui même sans s'encombrer des masses. Il convient donc à chacun individuellement de dépenser ses euros en faveur d'un monde meilleur (la bulle verte) pour lequel l'état est incapable d'oeuvrer. Lorsqu'une moitié de la pomme est pourrie, on la coupe, Le capitalisme financier s'est mutilé de son partenariat avec la démocratie. L'identité nationale du consommateur est plus souveraine que celle du citoyen dont l'avenir sera désormais régi par des traités et des accords bilatéraux voir la haute cour de justice européenne. Jamais, on aura fait preuve d'un tel mépris pour les peuples tant on compte sur leurs résignations.

L'esprit de conquête de la mondialisation dont parle François Fillon n'est rien d'autre qu'un pacte faustien.  Plus nous nous efforçons de faire venir facilement des marchandises de toute la planète, plus nous mettons en danger nos propres lieux de vies. Le consommateur a vaincu le citoyen. La future et inévitable TVA sociale ne vise qu'à moneytiser cet état de fait où l'on ne peut empêcher d'exporter de la richesse seulement tenter d'importer moins de pauvreté.

PS En 2013, près de la moitié des séniors criblés de dettes perdront leur bien immobilier qui ne sert dans la plupart des cas qu'à financer leur maison de retraite.

19/11/2011

Docteur Sigmund Fraude

Docteur Fraude

Au programme : Une psychanalyse du fonctionnement des démocraties de Marché…Le Docteur Fraude entre en campagne présidentielle : Fraudeurs de millions et paradis fiscal contre millions de fraudeurs et enfer vital.

Et il va falloir faire le tout « sans stigmatiser » comme on dit maintenant en novlangue. Faudrait pas en plus que l’on découvre dans cette sécuritaire sociale des enseignements qui mettent en péril la cohésion rendue sociale uniquement par les dépenses du même nom.

Quelles immenses révélations est on en droit d’attendre de cette introspection que nous ne sachions déjà ? Qu’aux extrêmes, il y a des gens qui payent l’ISF et qui touchent les allocations familiales, qu’il y a des gens qui font des mômes pour les toucher et qui en font le plus possibles…Tout cela nous le savons depuis longtemps.

Le diagnostic du Docteur Fraude sera sans nul doute : Capitalisme et schizophrénie…

Nécronomiquement votre

PS / Les politiques ne savent prédir l'avenir que dans le marc du passé

14/11/2011

Action...En route vers la stagdéflation...

I am the fly in the ointment
I can spread more disease than the fleas
Which nibble away at your window display

Ointment / onguent (Pharmacologie) Médicament d’une consistance molle, que l’on obtient en faisant fondre des corps gras et des résines, et que l’on applique sur les plaies, les tumeurs.

 

On change la peinture, on bouge les meubles, le gouvernement a vu trop d’émission de bricolage…Et pour le reste, on parle des trains qui déraillent ailleurs car les gens aiment les trains qui déraillent lorsqu’il ne sont pas dedans…Mais cette fois ci c’est différent…Les politiques sont les derniers fonctionnaires, les seuls à pouvoir bénéficier d’une carrière que les choses aillent bien ou mal.

« L’heure de vérité a sonné et je crois qu’il n’est pas utile de s’en prendre aux agences de notation, aux banquiers, aux spéculateurs, à je ne sais quel bouc émissaire.

F.fillon

Ah bon ? Même aux gouvernements successifs qui par leur absence de vision, ont condamné les peuples à une récession d’une dizaine d’année comme vient de l’indiquer Maaame Merkel qui soudainement rejoint le camp de la nécronomie .

Celui qui connaît bien les formules d’Excel peut modifier beaucoup de choses dans nos destinées. Il peut même compter sur la criminalité pour corriger le laxisme de la natalité.

Règle nécronomique : La dette on peut s y pendre pas s y’ suspendre. Il ne suffira pas cette fois ci de laisser aux peuples le choix de la couleur de la corde pour les contenter.

Bulletin météo :

Telle la vague irrésolue sur les mers de l’incertitude, nous glissons de terrain connu à terre inconnue. La pauvreté et la dépression comme rempart absolue contre le consumérisme totalisant et l’évangélisme de la rigueur autrefois rilance, passage de Christine Hagarde à Lagarde à vue…

Est-ce trop demander aux héritiers de la période de nourrir la voie du ciel de la consommation afin d’éviter le châtiment des neufs orifices ?

En ce qui me concerne, j’ai décidé de repasser à l’action… et d’aller chercher la croissance là où elle se trouve…Ou tout du moins de m’amuser…

Nécronomiquement Votre

 

PS Nous avions raison sur tout, nous sommes prêts pour la mutation...