05/12/2016

Négatif en guise de digestif

 

grece.jpgth0ARRQKCU.jpguk.jpgGrèce, Brexit et maintenant Renzi(un nom de shampoing)...Nécronomie Internationale a décidé de venir en aide aux gouvernements européens pour les prochains référendums en leur apprenant à poser la bonne question :

 

 

Votre réponse au référendum  sera t'elle négative ?

 

 

26/11/2016

Capitalisme et schizophrénie

delmore.jpg

 

 

 Click on picture

 

 

Chacun d’entre nous est double. On pourrait nous découper à la tronçonneuse le long d’un axe longitudinal et l’on se retrouverait avec deux moitiés parfaitement symétriques. C’est précisément cet axe schizophrène en une moitié gauche et une moitié droite qui divise François Fillon.

François Fillon est un libéral conservateur. Sachant qu’un conservateur est quelqu’un qui s’accommode des maux actuels et qu’un libéral est quelqu’un qui veut les remplacer par d’autres maux, qu’est-ce que peut être un libéral conservateur ?

François Fillon est nostalgique de Reagan et de Maggie Thatcher

Il est donc clair que pour lui, un passé libéral idéalisé est un futur conservateur qui a de l’avenir.

Ce n’est tout simplement qu’un conservateur libéré

Vous me suivez … ?

 

19/02/2016

HOLLANDISME

"Après tout qui a besoin d'un cerveau ? Qu'on me tire une balle entre les yeux et l'on verra bien se je meurs"

Lydia Lunch

 

" Pourquoi nous inquiéter ? Nous pouvons compter sur la majorité débile."

"Ce n'est pas une majorité Monsieur le Président."

"Qui n'a jamais eu besoin d'une majorité ? Dix pour cent plus les forces policières et militaires, ça a toujours suffi.

En outre, nous avons les médias qui gobent tout. Une grand chaîne de télévision a t'elle jamais laissé entendre que la guerre contre le terrorisme ne serait qu'un faux problème ?

 

C'est ainsi que François Hollande créa ce qui restera dans les livres d'histoires comme  : la cohabitation invisible ou l'art étrange de faire voter des propositions de lois d'extrême droite comme la déchéance de nationalité ou de droite comme la réforme du code du travail par l'opposition sans soutien de son propre appareil politique.

Après le socialisme puis la sociale démocratie et le social libéralisme qui n'avait pour but que de laisser souffler le peuple entre deux périodes de libéralisme, voici venir le temps du Hollandisme.

Du jamais vu dans les annales...