20/11/2008

Necronomy power...Fin de l'histoire...

"Nous travaillons, dans les prochaines semaines, sur un plan de relance des infrastructures françaises" et "la mise en pratique concrète du concept de développement durable", a annoncé jeudi Nicolas Sarkozy lors d'un déplacement dans le Loir-et-Cher.

ce qui valide nos propos sur la relance keynesienne d'hier ainsi que la bulle verte...


Par ailleurs Sarkozy organise un meeting avec Stiglitz le Nobel "de gauche" de l'économie et Francis fukuyama
l'immortel auteur et théoricien de "la fin de l'histoire" pour réfléchir au nouveau monde...

Bref , nous avons eu raison sur toute la ligne, le scénario de la TGD se valide jour après jour...

Necronomiquement votre







09/11/2008

OBAHAMAS : l'indicateur du monde meilleur

Dans le portail social que dresse l'INSEE de la France, publié jeudi dernier, nous apprenons qu' à partir du vingtième anniversaire de l'individu, le sentiment de bien-être commence par baisser lentement puis plus rapidement jusqu'à la quarantaine. Ensuite il opère un net retournement vers la cinquantaine et connaît son apogée entre 65 et 70 ans. Au-delà il décline très rapidement.

Compte tenu du fait que dans la même semaine, nous venons d'apprendre qu'il nous faudra travailler jusqu'à 70 ans, ce ne sont rien moins que les 5 meilleures années de bonheur qui viennent de disparaître pour la plupart des gens.
Il est curieux que personne ne le note, mais à droite, comme à gauche ou au centre commercial, les partis considèrent que le bonheur sans travail est une impossibilité et ne cessent de vouloir réhabiliter ce dernier en lui prêtant des vertus qui n'existent pas.
Comme si ils craignaient que l'homme de la rue ahuri prenne conscience que le travail ne serve qu'à gagner de l'argent et à consommer jusqu'à se consummer dans le blitzkrieg du crédit-vie.
L'équation est pourtant simple dans les démocraties de Marché

VALEUR DU TRAVAIL=CONSOMMATION=BIEN ETRE

L'autre alternative comme modèle aux démocraties de Marché étant les républiques islamistes où là, effectivement , on peut raccorder travail et religion et raconter que le travail épanouit l'homme, le sublime, le fait accéder à un monde meilleur etc...
Tout cela en dit évidemment très long sur le potentiel dépressif des sociétés de consommation.
Nicolas Sarkozy qui a confié à Joseph Stiglitz, prix nobel d'économie la mission de créer un indicateur de bonheur économique autre que le PIB à sa réponse.
Pour constituer son indicateur, il devrait selon moi retirer des interviews, les alcooliques, les drogués, et les 1 français sur 6 de la population active qui sont sous anti-dépresseurs ou camisole chimique sans parler de tous ceux qui ont déjà perdu la tête ou sont en voie...les prisonniers, les exclus...
A part lui et Carla, et leurs poteaux bien nés, y aura pas grand monde dans l'indicateur bonheurométrik de l'année 2009, la future soi-disant année du Monde Neuf.
Le bonheur, même à la télé va devenir dur à supporter pour ceux qui ne font que le croiser car qu'on le veille ou non, le bien être dans nos sociétés est identifié à la consommation.
D'ou l'urgence de créer un autre indicateur qui soit plus favorable et surtout d'entamer la vente de la bulle verte du monde neuf.
Tiens j'ai trouvé un nom pour cet indicateur : obahamas...l'indicateur du monde meilleur.

Bienvenue dans la TGD

26/10/2008

Obama peut il sauver le monde ????

Le sondage nécronomique du dimanche (celui que tu lis le lundi, et qui te flingue ta semaine...) :

D'après vous que va t'il se passer en 2009 ???

1)Obama et Sarkozy sauvent le monde

2)TGD et Perte du bonheur dans les démocraties de Marché (2008-2012) Lire ce Blog depuis l'origine

3)Châtiment des neuf orifices à la japonaise des années 1990 (récession suivie d’une longue période de stagnation et ajustement marqué du prix de l’ensemble des actifs conduisant à une correction durable et brutale des profits des entreprises. )
Autrement dit, tu travailles, tu t'appauvris, on te traite comme de la merde, ton enfant se suicide parce qu'il veut pas de ta vie...
Dans le meilleur des cas, il finit par te haïr...

Le tout dure 10 ans...


Malheureusement, ce n'est plus à nous de choisir...

Nécronomiquement votre