05/07/2016

demain Transhumamix

Un peu de détente dans un mode de brutes...2h45 de zikmu

transhumamix-663x961.jpg

 

 

 

 

 

http://akasha-webradio.com/cevent/trashuma-mix-chronique-...

23/04/2016

connerie réelle vengeance virtuelle

JPCREPIN1.jpg

J’étais là dans un bar et je regardais la télé. Pour une fois, ça ne parlait pas de Joey Starr et de Cyril Hanouna. On voyait un bateau couler avec à son bord des migrants : hommes, femmes, enfants…mais dans le bar tout le monde semblait s’en foutre plus ou moins. C’était devenu la routine en quelque sorte. Assis à une table à mes côtés, il y avait un type d’une quarantaine d’année en costard cravate qui lui aussi fixait l’écran. De temps à autre, il jetait un œil vers moi en me dévisageant. Il semblait porter un grand intérêt à mon tee shirt Jack Daniels. Au bout d’un moment, peut-être s’ennuyait-il, il engagea la conversation. »

Je travaille à la commission européenne…et vous ? »

J’étais étonné d’une approche aussi directe mais je luis lui répondis aussi directement :

« J’écris des trucs sur l’économie : Nécronomie, Crise et mutation, La Grande Déconnexion… »

« Ah c’est vous…Une fois je suis tombé par hasard sur votre blog, j’ai même fait un lien sur ma page Facebook."

« Qu’est-ce que vous faites à la commission pour tous ces gens qui se noient…? » lui demandai je.

Il me contempla en baillant avec une certaine hauteur. Un peu comme si j’appartenais à une espèce inferieure.

« Vous comprenez, il faut avoir une vue globale… »

C’était exactement ce que je faisais. J’avais une vue globale de cet eurocrate qui bouffait son entrecôte en regardant des migrants se noyer et en me prenant pour un con.

Je pris la carafe d’eau et lui vidai sur la tête.

« Ca fait ça de se noyer… »

Deux jours après, j’ai reçu un mail.

« Votre attitude désinvolte envers l’économie vous transforme un une personne intolérante et déprimante. Je me déconnecte de vous. Vous ne vous trouverez plus jamais dans mes liens. »

 

 

 

09/07/2015

L'OXI gêne (les géneurs s'installeront, les génés s'en iront)

 

 

 

grece,syriza,economie,philos^hie,bien etre,revolution,evolution tsipras

 

Passé la journée avec Hassan un émissioniste notoire que je soupçonne d’être un liquidationiste secret (voir note du 6 mai) et Euclide la déveine.

 

« Mince les gars, je suis juste qu’un vieux cancer dégoutant et il faut bien que je prolifère ». nous dit Hassan les yeux invisibles derrière des lunettes fumées. Nous le regardons consternés.

 

Euclide la déveine est un ami entrepreneur grec. Il faut savoir qu’en Grèce  où il y quarante pour cent de fonctionnaires, il y a peu de salariés du privé donc beaucoup de gens sont indépendants ou en quelque sorte autoentrepreneur de l’économie parallèle. A part le tourisme et le vin et les olives à l’export, il y a peu de bizness made in Grèce. C’est pourquoi il faut être très créatif comme l’est Euclide la déveine qui traine derrière lui une quantité impressionnante d’insuccess stories comme dirait BFM Business.

 

Euclide a fait preuve de beaucoup de créativité pour inventer des business model qui n’existaient pas dans son pays. Il a lamentablement échoué dans l’industrie de la grenouille de table, du chihuahua, du poisson de combats siamois,  des babouins à cul violet de tripoli, des perles de cultures. Il a essayé également sans succès  d’ouvrir un cimetière des amants avec des cercueils deux places, d’exploiter un bordel par Internet, de créer une marque de préservatif pendant la crise du caoutchouc et de commercialiser de la pénicilline sans ordonnance. Le tissu économique et social étant interdépendant avec le tissu affectif, sa femme l'a quitté pour un touriste allemand qui exporte des machines outils et son fils qui ne veut plus le voir fait des études à Londres où il envisage de travailler à la City.

Euclide n'en veut à personne, il a fait ce qu'il a pu et a même promis aux chinois qui contrôlent une partie du port du  Pirée de ne pas se réincarner.

Quant à sa femme et son fils, ils viennent passer leurs vacances en Grèce car on se repose mieux chez les non compétitifs non productifs et ça comme dit Euclide c'est une vraie valeur ajoutée qu'il faut préserver et qui ne peut souffrir d'une augmentation de la TVA.

 

PS feuilletez les premières pages de La Grande Déconnexion (en bas à droite...Tout était déjà écrit sur l'Europe de la Xénophobie)