01/08/2019

Mourir guéri

thumb_NECRObla.gif.jpg

Quand l’indicible, enfin, sera gouverné par les cicatrices évidentes de la déflation devenue douleur normale, quand l’écorce brûlée du Nouveau Monde illuminera le règne opaque de l’économie, les journalistes chroniqueurs de la malédiction devenus anesthésistes réanimateurs, qu’ils soient bénis, conteront, si ils content encore, l’histoire étrange d’un petit groupe de personnes fédérées autour d’un blog qui montèrent sur l’échafaud en rigolant.

Il en aura fallu du temps à la Macronie pour se rendre compte de la situation. A-t-on déjà vu pareil déni ? Des bonnets rouges, aux émeutes Nutella en passant par les Gilets Jaunes puis plus récemment l’émeute du robot de cuisine chez Lidl ; pouvait encore soutenir une politique de l’offre alors que l’évidence journalière démontrait que nous étions dans une problématique de demande ? La légion des damnés en avait assez qu’on lui explique que l’on avance bien mieux le ventre creux.
Le fameux ruissellement des plus riches vers les plus pauvres devenu la théorie du premier de cordée n’avait visiblement produit aucun effet. La corde était visiblement coupée car vu d’en bas, la corde, on peut s’y pendre pas s’y suspendre.
Emmurés dans leurs métropoles citadelles, les gouvernants s’étonnaient encore de la consommation de biens qui reste atone et de la baisse d’achats alimentaires et ce malgré les mesures d’urgences liées au mouvement des GJ.
Une question était sur toutes les lèvres : Que font les pauvres de leur argent ? Épargnent-ils en mauvais patriotes pour acheter plus tard des produits coréens ? Renonçaient-ils à la transition intestinale pour mieux préparer la transition écologique ?
Autant de questions qui restaient en suspens à la corde du premier de cordée.

Nécronomiquement votre

23/07/2019

Recession TV

 

recession info,recession tv,stagnation,recession,stagdeflation,deflation,fin capitalisme,revolte,guerre civile,pankal mishra futur

Les américains qui savent tout marketer viennent de monter une web TV sur la récession.
Voici ce qui s'y dit :

Première phase :
Le cycle économique faiblit, le crédit compense la manque de lliquidités des entreprises. Les écarts de crédit s’élargissent. Les flux de trésorerie glissent. Les actions chutent. La volatilité augmente. Nous entrons dans cette phase.

Deuxième phase Octobre/Novembre
Le cycle économique ralentit encore, le crédit augmente pour compenser les besoins de fond de roulement des entreprises. Les dettes grand triple B chutent et les obligations encore plus fortement.
Troisième phase :
Des actions sont déclassées et passent de triple B à Actions pourries.
Concernant L’UE, les banques ne peuvent supporter le stress du financement. BCE et gouvernements interviennent. Les écarts de crédits explosent. Les taux négatifs tuant le business des banques progressivement. De grandes entreprises sont poussées vers la faillite.
Tout dépend alors des banquiers centraux. L’affaire du fond Woodford au UK fait des émules.
Avant que n’éclate l’affaire H2O, qui nous concerne puisque c’est la boutique de gestion de Natixis.
http://theconversation.com/natixis-quatre-grandes-lecons-de-laffaire-h20-pour-les-investisseurs-119474
les investisseurs avaient été confrontés à un réel problème de liquidité sur un fonds de Neil Woodford, un gérant « star » britannique, qui avait dû geler temporairement les sorties de ses clients. Celui-ci vient d’annoncer début juillet que ce dispositif était reconduit.
Autrement dit cela sent le problème de liquidités à plein nez lorsque les investisseurs n’arrive pas à récupérer leur capital. Ce qui est particulièrement inquiétant quand on sait les montagnes de liquidités qui ont été déversés par las banquiers centraux et le quantitative easing. Où est passé l'argent ??? Magique….


Analyse nécronomique pour la suite
La Fed s'est trop resserrée (ont augmenté leur taux trop rapidement) et le système s'est cassé... maintenant ils vont couper, mais ce ne sera pas assez
Les droits de douane ont resserré la politique budgétaire au moment même où la politique monétaire était trop serrée...
La dernière série de guerres commerciales a augmenté la probabilité de récession encore plus ...
Matières premières, pétrole, sociétés de transport, constructeurs automobiles... tous en grande difficulté
Le consommateur américain est totalement exploité et surendetté
L'UE est dans une lutte pour la survie...


Bonne soirée

18/07/2019

Capitaux go home

 

 

Krcah,taux negatif,tres grande depression,recession,allemagne catastrophe,collapse sociétéA Michelle

 

Le seul pays où les taux sont positifs est...And the winner is

Question ; Où pensez vous que le fric va aller se placer ? Réponse : dans le dernier endroit où il est encore rémunéré.

 
Italy: -0.05%
Japan: -0.22%
Ireland: -0.45%
Spain: -0.46%
Portugal: -0.49%
Sweden: -0.59%
Belgium: -0.60%
Austria: -0.66%
Finland: -0.67%
France: -0.68%
Denmark: -0.69%
Netherlands: -0.72%
Germany: -0.75%
Swiss: -0.90%
USA: +1.76% ?????? Freedom of positive rates

un exemple potentiel de carry trade : emprunter en Europe et placer aux USA