19/07/2009

Marketing Nécronomique et Obamageddon

A Huzun qui n'aura pas été assez rapide sur ce coup...

 

obamageddon.com Indisponible Commercial - Propriétaire obamageddon.net Indisponible Internet - Propriétaire obamageddon.org Indisponible Organisation - Propriétaire obamageddon.biz Disponible Business 24,00€ - 1 an 48,00€ - 2 ans 96,00€ - 5 ans Conditions obamageddon.info Indisponible Information - Propriétaire obamageddon.mobi Indisponible Mobile

en terme de Mikro économie, ces dépots de Marque signifient qu'un nombre croissant d'américains commence à comprendre qu'Obama n'est pas Martin Luther king mais plutôt un démocrate centriste à la Jimmy Carter amené à administrer un monde en ruine.

 

Nécronomiquement votre

PS / vous aurez noté que personne n'a pris le nom en .Biz...(ce n'est pas bon signe...) lol

 

 

 

16/07/2009

Où il est question de la survie du tourisme...

A observer hier, une touriste chinoise qui souhaitait engager la conversation avec de jeunes français, je me suis aperçu à quel point les millions de touristes qui visitent Paris ne peuvent désormais plus que ramener des images fixes d'une culture dont nous avons été dépossédés.

Il n'aura fallu qu'un peu plus de 20 ans pour passé du marketing localisé au marketing mondialisé et ainsi uniformiser la jeunesse en gouts et couleurs...

En cela, Michael Jackson aura été le premier et le dernier artiste de la mondialisation heureuse.

(Il est d'ailleurs curieux de constater à cette occasion devant l'événement planétaire que les démocraties de Marché représentées par les médias traditionnels, auront été incapables de trancher pour savoir si nous venions de perdre le plus grand pédophile de tous les temps ,un Dutroux version Wall Disney, ou un génie musical...prouvant une fois encore l'anomie qui règne dans nos sociétés.)

Le tourisme étant une invention du 19 siècle, on peut s'interroger sur sa survie dans un monde où toutes les différences culturelles ont été uniformisé par le Marketing pour des raisons d'économie d'échelle et de domination.

Quel intérêt de visiter un pays, dont peu de gens connaissent l'histoire à part quelques événements comme la révolution française sans même se rendre compte que la révolution Française est perçue et enseignée comme une révolution capitaliste en Chine.

Les mêmes chaînes, les mêmes magasins,les mêmes idoles... Les chinois viennent t'ils pour visiter la phase d'après du capitalisme ???

Certes pas...

Toutes les démocraties de Marché se ressemblent, on y croise des gens qui ont deux yeux et si l'on y prend pas garde, on finit par leur ressembler.

Nécronomiquement votre

 

29/04/2009

NECRONOMY POWER

Nous l'avions annoncé dés le 24 10 2008 ( Voir note : la Fête du slip est terminée...)

A Stephan, nécronomiste assidu...pour l'info....

Pour Alan Greenspan, l'ancien timonier de la Réserve fédérale américaine, les ventes de slips sur le territoire américain sont un indice économique comme un autre, à l'image des ventes de logements, de l'indice ISM manufacturier ou encore des chiffres du chômage. Comme le rappelle un article paru sur le Huffington Post, celui qu'on surnommait le «gourou des marchés» et «Maestro», avant que la crise des subprimes ne vienne entacher sa réputation, s'intéressait tout particulièrement aux données dites «prolétaires» pour prendre le pouls de l'économie. Les ventes de slips en faisaient partie. Il estimait ainsi que l'homme, contrairement à la femme, considérait cet achat secondaire, et qu'il était prêt à faire l'impasse si les conditions économiques se détérioraientOr selon des données de la société de recherche Mintel, les ventes de sous-vêtements pour hommes devraient chuter de 2,3% en 2009, ce qui, si on reste à la logique de Greenspan, n'augurerait rien de bon pour l'économie. «L'indice du slip» serait-il donc l'indicateur économique ultime ? Selon Matt Hall, un porte-parole du fabricant Hanesbrands qui est cité par le Huffington Post, rien n'est moins sur. «Les récessions ont un impact sur toutes les catégories de vêtements et les sous-vêtements des hommes n'échappent pas à la règle» indique-t-il, ajoutant que les hommes «ne portent pas moins de sous-vêtements qu'autrefois». Sauf Greenspan peut-être.

SONDAGE NECRONOMIQUE DU JOUR :

Que penser de tout cela ???

A) Greenspan le paniqueur, l'homme qui a abreuvé le marché de liquidités nous prenait pour des dégénérés ???

B)Il a raison nous en sommes là, les hommes ne changent de calbut qu'en periode de croissance....

C) et les femmes la dedans ...??? (coincées entre le string et le tchador, c'est pas évident...)