05/01/2019

La chenille (des gilets jaunes) qui redémarre…(un récap nécro)

macronerie.jpg

 

 

Dans l’idée que se fait la Macronerie des gilets jaunes, ils sont désespérément ringards et provinciaux : gaulois réfractaires, fumeurs qui carburent au diesel. Il sont peu au fait de l’économie, ils sont obnubilés par le foot et par les émissions de Patrick Sébastien…Abrutis par une surdose de télévision, ils sont à la fois absurdes et menaçants parce qu’ils ne souhaitent pas renverser l’Ancien monde mais qu’ils le défendent avec une irrationalité si profonde qu’elle s’exprime parfois avec violence... Dans leur élan pour s’isoler du risque  les Upper class (élites) désormais retranchés dans des métropoles citadelles se sont séparées non seulement du monde commun mais aussi de la réalité opérant ainsi une Grande Déconnexion. Nous sommes donc bel et bien dans une guerre des classes dans laquelle une Elite éclairée (telle est l’idée qu’ils se font d’eux-mêmes) entreprend d’imposer ses valeurs à la majorité qu’elle perçoit comme incurablement xénophobe, raciste, homophobe, sexiste, banlieusarde et provinciale. Dans ce cas précis a surgi sous la pression l’idée d’un référendum à tiroir censé illustré un grand débat après lequel elle ne sera plus obligé d’affronter les masses ignorantes.

On continue, on ne change rien….

PS Dans toutes les démocraties de Marché, les Upper class ne voient plus l’intérêt de payer pour des services qu’elles n’utilisent plus puisqu’elles vont dans des cliniques privées et que leurs enfants vont dans des écoles privés

24/04/2011

La bergère schizophrène...

33c0b631d892cad19c65683c402a02e8.jpg

L’échafaud étant dressé en ce 24 em jour d’avril, le goût du désastre suppléait l’attraction des astres.

Pendant que les jeunes iroquois, braquaient, cassaient et montaient leur vie comme un film pour acheter de la pellicule blanche, chez nos hommes politiques, le surnaturel avait pris le relais du principe de réalité.

Les programmes des partis optant pour un nouveau mode littéraire comme le nouveau roman autrefois. Il faut que le programme ne contienne rien de réel, aucune observation du peuple incapable d’appréhender sa vie, et désormais destiné à éprouver des sentiments qui n’existent pas.

Ainsi l’Insécurité est devenue un sentiment (ou une névrose) comme l’Amour et tout aussi répandu.

En niant l’existence de cette réalité et en la considérant comme un sentiment qui n’a rien de réel, la politique semble être devenue la vraie extase : immobilité de carrière sous couvert de désintéressement complet et une vie et un bonheur tout à fait en dehors du champ de l’expérience humaine.

Il suffit pour cela de rajouter un horizon à l’horizon comme cela vient d’être fait, liant l’immigration au problème des retraites (réflexe post colonial) mais demander la fermeture provisoire de l’espace Shengen.

On n’est jamais seul quand on est schizophrène.

L’Hypermarché est en travaux…mais on se souvient soudainement qu’un « barbare » peut cracher de l’essence sur une bergère schizoïde docile, appelé laïcité, la faisant s’ouvrir cuisses hautes à la sentence jaillie du phallus appelée démographie comme si la terre basculant sur son axe recevait dans ses entrailles une coulée de ciel lourd..

Mondialisation vs localisme dans un univers où les gens se regroupent par code postal...!!!

En route vers le grand splaaash, la piscine des ténèbres de l’économie…

Mai et juin vont être (dé)chargés

05/11/2010

Plus fort que le découplage...La désynchronisation

vandamme.jpg Jcvd le célébre disloqué géographique nous livre son avis sur le Quantitative Easing et donne un conseil à  Bernie la plante (Ben Bernanke)

« Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien. »

Pour ceux qui avait raté mon intervention sur IDF l'émission est disponible en téléchargement.

Une nuit complète à répondre aux auditeurs...c'est vrai que j'ai l'air fatigué sur la photo....

 http://edc.stardist.org/edc/php/rec_show_h.php?type=T&...

 

Nécronomiquement votre