19/02/2016

HOLLANDISME

"Après tout qui a besoin d'un cerveau ? Qu'on me tire une balle entre les yeux et l'on verra bien se je meurs"

Lydia Lunch

 

" Pourquoi nous inquiéter ? Nous pouvons compter sur la majorité débile."

"Ce n'est pas une majorité Monsieur le Président."

"Qui n'a jamais eu besoin d'une majorité ? Dix pour cent plus les forces policières et militaires, ça a toujours suffi.

En outre, nous avons les médias qui gobent tout. Une grand chaîne de télévision a t'elle jamais laissé entendre que la guerre contre le terrorisme ne serait qu'un faux problème ?

 

C'est ainsi que François Hollande créa ce qui restera dans les livres d'histoires comme  : la cohabitation invisible ou l'art étrange de faire voter des propositions de lois d'extrême droite comme la déchéance de nationalité ou de droite comme la réforme du code du travail par l'opposition sans soutien de son propre appareil politique.

Après le socialisme puis la sociale démocratie et le social libéralisme qui n'avait pour but que de laisser souffler le peuple entre deux périodes de libéralisme, voici venir le temps du Hollandisme.

Du jamais vu dans les annales...

 

18/01/2016

Transhumanisme nécronomique

index.jpgEn ce début d'année qui voit des labos pharmaceutiques faire des test inquiétants sur des volontaires pauvres et au moment où notre président annonce un plan ambitieux pour l'emploi, je suis allé consulter notre ami le Docteur Benway psychiatre des démocraties de Marché devenu depuis Professeur de Biomathématique. Laissons lui la parole :

" Les miracles de la médecine moderne en interférant avec l'immunité naturelle, produisent à la longue d'un point de vue économique plus de maladie qu'ils n'en suppriment et coûte très cher à la collectivité des productifs.

Les sujets souffrant de troubles héréditaires qui étaient autrefois fatals chez l'enfant ou l'adolescent peuvent désormais prolonger leur vie économique indéfiniment et produire à volonté des descendants défectueux ou peu qualifiés."

Il concluait que les démocraties de Marché seraient inexorablement submergée par les pires spécimens de l'espèce humaine " les poils dans la mains" avec les plus mauvaises chances de survie économique dans une perspective à long terme.

Des ordinateurs vérifièrent ses prédictions : Au bout d'un siècle, les sujets souffrant de chômage chronique et nécessitant un traitement social permanent durant toute leur vie seraient majoritaires. Il n'y aura plus assez de gens en bonne santé économique pour cotiser pour eux.

En conséquence, une décision s'imposait : les inaptes n'auront plus le droit aux soins médicaux de quelque nature que ce soit à moins d'être stérilisés. L'inaptitude sera déterminée par une commission Bioéco et définie comme le fait de souffrir de toute maladie, condition ou tendance considérée comme économiquement indésirable.

Le transhumanisme économique était en marche, rien ne pourrait l'arrêter...

 

26/11/2015

Concertis contre Divertis (la suite)

 

3275617008.jpg

 

 

 

 

Eté 2005, je signais le début des chroniques nécronomiques dans le magazine CULT (un numéro à mettre au coffre) avec ce titre visionnaire "Paris pendant les Djihads olympiques"

Je développais mes assaults théoriques sur ce qui me semblait être notre futur proche à savoir l 'économie de Marché biométrique et ses deux mamelles : consommer et contrôler. Je posais la question de la survie dans une société qui n'a de cesse de nous dévoiler pour mieux nous consommer et nous contrôler et où nous donnons spontanément les clefs de notre personnalité gravés dans le marbre de l'Internet et des réseaux sociaux.

On ne parlait pas encore de BIG DATA

 

2516915843.jpg

 

Dans la Grande déconnexion, j'exposais le concept de mort active, une nouveauté de l'époque. Le choix de marketer sa mort ou de la scénariser voire da la mettre en ligne donc de transformer un suicide en mort active et je prédisais que la mort active serait une tendance forte(immolation, explosion ou tous comportements suicidaires importés dans la mondialisation).  

 

La mort dans nos démocraties de marché marquant la cessation de la production et de la consommation, la symbolique est forte pour les kamikaze.

Encore une fois, j'avais vu juste (hélas).

 

Heureusement, on peut entendre ici ou là quelques réflexions intéressantes poindre mais qui suscite comme mes propos l'incompréhension. Cela a été le cas de Macron remis à sa place par Cambadélis ou plus récemment de Natacha polony que l'on ne peut soupçonner d'être une terroriste d'extrême gauche. Elle est d'ailleurs mariée à un terroiriste reconnu...

Natacha qui est tout sauf idiote faisant remarquer que les gamins là, on ne les calmerait pas avec des écrans plats rejoignant tout notre discours sur le consumérisme totalisant.

Car aussi étrange que cela puisse paraître, la quête de ces enfants perdus de la république (c'est particulièrement visible chez les convertis) est une quête  de sens et d'utilité...

Daesh plutôt que la dêche...

Le Jihad, même si l'on meurt jeune, c'est quand même plus excitant que Macdo...

Il va falloir véhiculer d'autres valeurs culturelle que celle de la téléréalité dans un monde désenchanté si l'on veut que les choses se calment avant de bâtir un mur tout autour de Vichylance.

De choc en pacte se précisait l'impact....

 

Sequence musicale

DAF groupe allemand du début des années 80

Kinderzimmer (chambre d'enfant)

https://www.youtube.com/watch?v=KWC8zeD6JXU

 "In meinem schönen Kinderzimmer
damals noch im Ruhrgebiet
herrschte immer die Guerilla
Guerilla ist der kleine Krieg

Nécronomiquement votre