16/02/2015

Convertis contre Divertis

bezu.jpeg

En nécronomie, on distingue deux catégories de population dans les démocraties de Marché

 

Les convertis et les divertis

Les convertis appliquent la Charia du Marché : Pas de jours sans achats, magasins ouverts tous les jours, soldes toute l’année.

Ils sont favorables à la Mollahrisation du capitalisme aux petro dollars et aux conférences à 100 000 euros. Pour eux les grecs ne sont qu’un tas de feignants qui ne veut pas payer d’impôts. Leur prophète s’appelle Merkel et leur devise Arbeit mei Frei.

Ils pratiquent sans idéologie la Macron économie.

 

Les divertis eux aiment faire la fête. Ils sont favorables au libre échangisme (dans les boites à partouze économique)

Leur doctrine d’essence libérale libertine est basé sur une croissance du PIB unique façon de dilater les déficits jumeaux (déficit budgétaire et déficit commercial)

Leur prophète s’appelle DSK également surnommé le génie des orifices ou le magicien des sphincters. La sodomie étant une réponse au problème de surpopulation.

Les divertis pratiquent la Maquereau économie théorisée par Le philosophe Dodo la Saumure penseur ultra libéral tendance libertarien et par André Bézu Djihadiste du divertissement de renommée mondiale dont la devise bien connue est « Tout le monde s’éclate à la queue leu leu »

 

Quand je vous disais que le grand toboggan mène au grand splaaashhh, la piscine des ténèbres de l’économie.

19/02/2014

La Théorie du genre nécronomique

 

 

20130804_175545 (7).JPG

 

 

 

La ministre de l’enseignement supérieur ayant désigné le chemin : Enseignement de l’entreprenariat dès la maternelle, Nécronomie Internationale est donc intervenu dans le cadre d’une délicate opération de démontage d’illusions auprès des plus jeunes.

Plus fort que la laïcité à l’école, plus fort que les abécédaires du sexe…La nécronomie pour tous…

 Théorie du genre économique où il est acté que nos vies qu’elles soient riches ou pauvres ne sont que le fruit de la balance des paiements.

Qu’il n’existe pas d’autres anges que les banquiers centraux, les seuls à pouvoir créer divinement de l’argent.

Jugement dernier : Ton adresse IP (merci Jacques) Tu sors du stress et des paillottes, tu seras admissible dans la supra bulle verte du monde meilleur en fonction de ta valeur faciale consomm/acteur-citoyen (impots + consommation).

Orientation pour les moins doués à 14 ans comme en Allemagne vers l’apprentissage ou vers la restauration rapide ce formidable bassin d’emploi

Opportunité pour tous : pouvoir reconstruire tout ce que leur parent ont détruits….

La légion des damnés ayant généré une  engeance de consommateur zombi, il devenait urgent de rétablir les fondamentaux.

Si après ça, il n’y a pas d’émeutes transgénérationnelles…

 

 

 

23/11/2013

Punks not dead et hiver de force

 

A Paris fin 2013, l’ hiver de force et sa masse de plans sociaux faisait son entrée.

Les Experts en démontage d’illusions ((dont je fais partie), devenus dès lors princes en exil dans leur propre pays croisaient les marchands de charbons et les autres routines en question dans une ambiance de retour aux années de plomb et de dézingage des institutions.

 A Thor ou à déraison…

 

Les dentiers des rentiers et  l’Allemagne saluaient ses héros du job à 1 euro en leur promettant un salaire minimum et ainsi participer à la grandeur de la nation en venant gonfler la demande intérieure et surtout faire taire les détracteurs qui prétendent comme les USA que la croissance allemande s’effectue au détriment des autres pays.

 

 L’Espagne où la retraite se prenait  à 67 ans s’apprêtait à voter une nouvelle réforme prévoyant d’indexer les pensions sur la croissance et l’espérance de vie. Plus on vivra vieux moins on gagnera.

 Les retraites en cloche précèdent les salaires en cloche (diminution au fil du temps et de la présence en échange de ne pas être viré) car  on finira par penser à juste titre que plus l’on vieillit plus nos besoins diminuent et que ce que l’on prolonge n’est pas la vie mais la vieillesse. Un train de vie est aussi un train de mort et par conséquent le marché de la dépendance à la vie ne peut être réservé qu’au plus nantis d’entre nous.

 Etait cela l’unique moyen d’éviter les émeutes transgénérationnelles quand pour le reste de la population, et ceux qui pouvaient rester dans la compétition, la déflation salariale régnait en maitresse tyrannique ?  Il ne s’agissait plus d’euthanasier papy mamy mais de vivre sur leurs retraites.

Loi du score oblige, les Market friendly  n’avaient qu’un souhait l’espagnolisation de la France.

La bulle verte ne pouvant pas décoller, l’écotaxe en étant la parfaite illustration, ne restait plus qu’à faire le choix entre les vivants et les morts comme les sociétés de transport.

 Et apprendre par des mots à gérer une schizophrénie…

La promesse d’un monde meilleur était-elle suffisante pour convaincre la légion des damnés que l’on avance bien mieux le ventre creux pour sauver ses enfants ?

La génération ninja no income, no job, no asset devenait une génération perdue entre le gaz de schiste et le gaz de shit.

Le ministère de la propagande du redressement industriel pouvait tenter d’expliquer le pacte faustien qui nous était proposé A savoir que ce que nous gagnons en tant que consommateur nous le perdons en tant que travailleur. Nous ne pouvions plus acheter français condamnés que nous étions comme les autres pays d’Europe à nous appauvrir sur le lieu même de notre richesse.

 

PS

Séquence musicale que vous ne trouverez pas dans les échos :

Daf  redevenait à la mode en refusant par anticipation la transfusion et les conseils obamesques.

http://www.dailymotion.com/video/x1v5bi_daf-der-sheriff_m...

Richard Hell pouvait aller en enfer avec la génération vide

http://www.youtube.com/watch?v=TP3x-VdOb44