08/01/2012

TVA SOCIALE

TVA sociale : L 'avis d'un des plus grand marketeur chinois

republication de la note du 07 7 2007 pour ceux qui ne la connaissent pas ou ne l'on plus en mémoire. Avec le recul, c'est encore plus impressionnant.

 

 

 

De passage à Paris avant de retourner à Istanbul, j'ai eu le plaisir de déjeuner avec Mr M...lobbyiste chinois, père d'une famille de plusieurs millions de personnes (c'est ainsi en chine, il y a un troisième pouvoir qui n'apparait jamais dans aucun commitment). Ceux qui le connaissent le reconnaîtront car c'est à lui que doivent le fait d'être implantées en chine plusieurs grandes entreprises Françaises notamment dans le domaine de la grande distribution.

je lui posais donc la question sur la TVA sociale et sa réponse fût sans appel, c'est pourquoi je vous la livre, parce que après tout l'avis d'une des plus grandes puissances mondiales en terme d'exportations devrait normalement être intéressante si nous n'étions pas en France, pays ou l'on marche sur les mains.

" Nous paierons les nouvelles taxes puisque cela sera la loi mais penser que nous allons en plus baisser les prix pour rester concurrentiel (avec un ecart de 1 à 10 lorsque les produits partent de chez nous) alors que vos entreprises installées chez nous n'espèrent qu'une chose, c'est que nous augmentions pas les salaires dans notre pays, c'est n'importe quoi.
Il y a toujours quelqu'un qui paye et ce quelqu'un c'est le consommateur, point final.

Ce n'est pas à la Chine de régler les problèmes français. Cela ne se passe pas comme cela aux Etats-Unis ou les consommateurs victimes de la crise immobilière se reportent massivement sur les produits importés, faute de cash, cela ne se passera pas en France, petit pays d’Europe du sud, qui a encore tant de réformes à faire.
Vous vous êtes enrichi sur la croissance asiatique, vous n'allez pas nous demander en plus de régler vos problèmes de sécurité sociale et de retraite."

Voilà, c'est dit ....
les prix des produits importés ne baisseront pas par le miracle du libre échange.
c'est ça la mondialisation, le vol du papillon à Shentzen a de l'impact à Paris.

Y a pas besoin de faire des années d'études pour apprendre le bon sens...fût-il chinois....

29/07/2011

De Hagarde à Lagarde

de "Enrichissez-vous ! à Désendettez-vous !

morceaux choisis note du 2 01 2009

 

 

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2009/...

17/07/2011

Soyons créatif...The next step avant la cave

Une idée fait son chemin depuis plusieurs jours: donner à la Grèce les moyens, via le Fonds de secours de la zone euro (FESF), de racheter une partie de sa propre dette publique sur les marchés. Avantage: elle ne vaut plus aujourd'hui qu'un peu plus de la moitié de sa valeur d'origine. Le ministère allemand des Finances estime qu'Athènes pourrait ainsi réduire sa dette de 20 milliards d'euros, affirme l'hebdomadaire Der Spiegel à paraître lundi.

Commentaire :

Cette technique nécronomique n’est hélas valable qu’au niveau d’un pays mais pas de ceux qui l’habitent. Imaginez que l’on prête de l’argent avec un petit intérêt aux surendettés pour qu’ils rachètent eux même leurs crédits à la conso avec une décote de moitié.

La conséquence logique, c’est que plus personne n’accepterait de payer le prix total de peur de passer pour un gogo, sachant qu'à l’arrivée l’écart d’économie est aussi important.

Autrement dit ce nouveau plan de sauvetage n’est pas près de rassurer les agences de notations. Il faut donc passer à la dernière étape du Pipoti Pipota avant de passer à la trappe à liquidités (voir notes derniere porte avant la cave etc...). C'est-à-dire créer une agence de notation européenne qui nous permettra de nous mettre nous-mêmes les notes version on est jamais si bien servi que par soi même.

Ultime mascarade nécronomique pour rassurer les investisseurs qui ne vont plus décoller de l'or et des matières premières.