23/02/2012

Necronomie Power

Quatre ans après, notre président vient de comprendre ce que nous annoncions : à savoir que le RSA si il n'est pas couplé à une activité redevient le RMI...

Le travail forcé n'est pas une solution, il faut laisser se développer l'économie paralèlle....Là seule qui puisse nous permettre de survivre...et ne pas chercher à la fiscaliser ou à en bloquer les acteurs...A l'inverse de ce qui se fait....

Note de 2008 Du RSA à Gomorra...

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/tag/max+weber

Nous avons encore quatre ans d'avance...

En route vers la TGD

 

 

31/01/2012

Courage nécronomique

 

Le capitaine fracasse a regardé l'intervention de capitaine courage :

 

Logement + 30 % Objectif : relancer l'économie, créer des emplois non délocalisables, provoquer une baisse des prix de l'immobilier et des loyers...

Alors là, nous sommes dans le surnaturel, le capitaine fracasse invite le capitaine courage à relire ses classiques d'économie...Ceux qui investiront de leur poche pour agrandir leur logement, tiendront évidemment compte de l'agrandissement dans la valorisation de leur patrimoine, le moindre agent immobilier de quartier peut le confirmer....En conséquence, cela n'a aucune chance de provoquer une quelconque baisse des prix...Le type qui investit dans des travaux afin de provoquer une baisse des prix qui joue contre lui est clairement Très Grand Dépressif...Voir suicidaire... Le type qui l'incite avec ce type d'argument est atteint du syndrome de Pinocchio qui prit feu en se masturbant...

Quant aux emplois, après avoir régulé la finance tout seul au plan mondial le capitaine courage s'est visiblement mis en tête de fournir de sauver l'emploi en Espagne et de ses ouvriers en batiment sans parler de nos amis polonais...Les emplois peuvent être créer en France, cela ne signifie pas qu'ils ne seront pas effectués par de la main d'oeuvre étrangère....

Démographie : Le capitaine courage est content...Nous faisons beaucoup d'enfants ...Mais à mon avis grâce à lui nous allons en faire moins car si l'idée est de les balancer dés leur plus jeune âge en apprentissage en entreprise dans la durété de la réalité de la vie active, nous connaitrons le même sort que le Japon et ses écoliers qui se suicident...

"Dis Papa, c'set vrai que tu m'as mis au monde uniquement pour que je paye ta retraite et les dettes de l'Etat ?"

"Non mon fils, tu as un grand destin, tu vas devenir un exportateur de machines outils bulle verte et ainsi sauver le pays, la zone Euro, le Monde..."

En route pour la TGD...

 

 

 

08/01/2012

TVA SOCIALE

TVA sociale : L 'avis d'un des plus grand marketeur chinois

republication de la note du 07 7 2007 pour ceux qui ne la connaissent pas ou ne l'on plus en mémoire. Avec le recul, c'est encore plus impressionnant.

 

 

 

De passage à Paris avant de retourner à Istanbul, j'ai eu le plaisir de déjeuner avec Mr M...lobbyiste chinois, père d'une famille de plusieurs millions de personnes (c'est ainsi en chine, il y a un troisième pouvoir qui n'apparait jamais dans aucun commitment). Ceux qui le connaissent le reconnaîtront car c'est à lui que doivent le fait d'être implantées en chine plusieurs grandes entreprises Françaises notamment dans le domaine de la grande distribution.

je lui posais donc la question sur la TVA sociale et sa réponse fût sans appel, c'est pourquoi je vous la livre, parce que après tout l'avis d'une des plus grandes puissances mondiales en terme d'exportations devrait normalement être intéressante si nous n'étions pas en France, pays ou l'on marche sur les mains.

" Nous paierons les nouvelles taxes puisque cela sera la loi mais penser que nous allons en plus baisser les prix pour rester concurrentiel (avec un ecart de 1 à 10 lorsque les produits partent de chez nous) alors que vos entreprises installées chez nous n'espèrent qu'une chose, c'est que nous augmentions pas les salaires dans notre pays, c'est n'importe quoi.
Il y a toujours quelqu'un qui paye et ce quelqu'un c'est le consommateur, point final.

Ce n'est pas à la Chine de régler les problèmes français. Cela ne se passe pas comme cela aux Etats-Unis ou les consommateurs victimes de la crise immobilière se reportent massivement sur les produits importés, faute de cash, cela ne se passera pas en France, petit pays d’Europe du sud, qui a encore tant de réformes à faire.
Vous vous êtes enrichi sur la croissance asiatique, vous n'allez pas nous demander en plus de régler vos problèmes de sécurité sociale et de retraite."

Voilà, c'est dit ....
les prix des produits importés ne baisseront pas par le miracle du libre échange.
c'est ça la mondialisation, le vol du papillon à Shentzen a de l'impact à Paris.

Y a pas besoin de faire des années d'études pour apprendre le bon sens...fût-il chinois....