04/10/2010

Le patchwork du lundi

33c0b631d892cad19c65683c402a02e8.jpg

 

 

 

Du gravier électronique : c'est ce sur quoi s'éveillait JPC, face contraire du Marché dans le Marché.
Les images maintenant filaient : vitamines soniques, images modernes chantant le futur proche et la catastrophe annoncée.

JPC était captif de Mozart.
Le requiem K 626 tournait dans le lecteur.
Le temps approchait où son cerveau pourrait être échangé contre un IPOD.
Les maladies ne seraient plus alors que des 1 et des 0 connectés directement aux assurances privées.
Le médecin traitant ne serait plus localisé mais glocalisé
et l'homme absent, régnerait sur un Éden vert, supra-bulle qui devait vaincre la TGD.

L'alternative étant comme chacun sait : le châtiment des neufs orifices à la japonaise...la stagdéflation ...

JPC savait que l'Economie de Marché était un immense aéroport mythique sur lequel chaque nation se voyait attribuer sa note et sa piste d'atterrissage : Soft landing, Hard landing, Krach.
Seul au sommet de la tour de contrôle, Le messie noir tel un muezzin multimédia distillait ses convictions dans un bruissement de neutrons froissés iraniens.
« Yes we can...»
JPC se sentait superficiellement européen. il savait que le temps demain ne s'écoulerait plus qu'en milligramme d'informations parfaitement dosées pour l'opinion publique et qu'un trait de G 20 relierait le monde entier aux USA.

We play together, we pay together

Les dernières obligations émises par l’Allemagne pour financer la 1er guerre ( ne restait plus que la Shoah) arrivaient à leur terme ce mois ci …Arbeit macht frei allait elle sauver à présent l’Espagne ou éviter le coup du picador  ?

Jamais les incertitudes n’avaient été aussi grandes : Nicht arbeit

Le Bit avertissait : « dans 35 pays où les statistiques sont disponibles, près de 40 % des demandeurs d'emploi sont sans travail depuis plus d'un an et courent donc un risque important de démoralisation, de perte de l'estime de soi et de problèmes psychologiques'. La crise sociale devient politique… »

Noam Chomsky pouvait prendre la parole :

http://www.pressenza.com/npermalink/les-dix-strategies-de...

L’économie de Marché biométrique serait le sentier qui mène de la TGD à la bulle verte mais échanger la façade renaissance au mille fenêtres contre un oeil de bœuf n’attire pas les touristes.

Faisons comme Obama, déconseillons leur de venir, mieux vaut qu'ils (dé)pensent au pays.

 

11/07/2010

Racisme vs Anti-Racisme

Aux icebergs qui dérivent, aux écoliers asiatiques qui se suicident…

tatouage signifiant Résistance
nic.jpg

 

 

 

Alors que nos sociétés post-coloniales débattent encore, coincées entre le racisme et l’antiracisme Black blanc beur (voir l’épisode récent de Christophe Lemaître le premier sprinter blanc à descendre sous les dix secondes…ou de l’équipe de France…)

 

Avec d’un coté, ceux qui reconnaissent que les noirs sont supérieurs en sprint pour des raisons biologiques et de l’autre des bien pensants qui affirment qu’il n’y a aucune différence autre que sociale.

Les deux laissant au banc le culturel, dernière roue du carrosse et pourtant fer de lance de la crise de civilisation que nous vivons.

 

La France étant toujours prisonnière de son historique, je voudrai inviter les gens à regarder ce qui se passent dans des sociétés clairement multiculturelle comme les USA  et à sortir du clivage blanc noir…Pour se tourner vers les plus nombreux, nos amis asiatiques qui manifestaient, il y a peu de temps dans nos contrées à Belleville pour réclamer plus de sécurité.

 

Ceci à l’image des USA, modèle absolu de nos démocraties de Marché (y a-t-il un seule chose, finalement, qui leur soit arrivé avant de nous arriver par la suite voir de nous tomber sur la gueule ???

Il est vrai que plus de 45% de tous les adultes américains asiatiques ont au moins un diplôme d'études collégiales et constituent le groupe diplomé le plus élevé de tous les grands groupes raciaux ou ethniques. . Il est également fréquent pour les étudiants américains d’origine asiatique de réussir les test des scores plus élevés et / ou dans toutes  hautes écoles.

En conséquence, de nombreuses universités s'alarment depuis plusieurs années de la population étudiante asiatique sur leurs campus, si bien que dès que la proportion d'Asiatiques de leur population étudiante a atteint 10% -15%, ils commencent à rejeter les étudiants asiatiques qui ont été clairement qualifiés au nom de la discrimination…

De nombreux Américains d'origine asiatique ont suite à ce problème accusé des universités comme Berkeley, UCLA, Stanford, Harvard, Princeton, et Brown d'imposer un quota ou limite supérieure à leur nombre d'admission.

En conséquence de quoi, nous pourrions clairement nous poser la question :

Les asiatiques sont ils plus intelligents ou comment expliquer une telle disparité ?

La réponse est en fait d’une simplicité biblique mais elle n’est pas pour autant politiquement correcte.

La réalité est toujours un peu plus compliquée…

La raison pour laquelle ils sont mieux que leurs pairs issus d’autres ethnies dans la classe a tout à voir avec la façon dont ils sont élevés.

Réussite matérielle et culture fondée sur la honte sont à l'origine de ce succès ainsi que les attentes incroyablement stricte des parents vis-à-vis de leurs enfants.

En clair, ce sont les plus adaptés aux démocraties de Marché et à la compétition…

Contre partie : Travailleurs de la santé et travailleurs sociaux le disent : les taux de dépression sont disproportionnellement élevés chez les jeunes d'origine asiatique avec un taux de suicide sans commune mesure avec les autres ethnies.

Concernant la France qui pense toujours faire exception, on ne tardera plus à savoir si la famille asiatique résiste mieux à notre mode de vie que la famille maghrébine ou africaine ….

La famille présidentielle n’y a pas résisté non plus…

Nécronomiquement Votre

09/07/2010

TGD et perte du bonheur

 

 

arton6799.jpg


 

Une anecdote en live, qui m'est arrivé hier et qui illustre bien la Très Grande Dépression à venir...Ainsi que l'immanquable perte du bonheur dans les Démocraties de Marché.

 

Bref, je discutais avec l'ami Fred.V, producteur de cinéma de son état. Dans un soudain élan de sympathie dont je suis encore capable,

Je lui suggérai de désormais, payer les acteurs au prix du métier qu'ils incarnent.

Ainsi celui qui jouerai le rôle d'un électricien serait payé comme un électricien et ainsi de suite...

On verrait alors si ce sont réellement de bons acteurs...

Fred V se tourna alors vers moi

" Si une telle chose venait à voir le jour, je déposerai immédiatement le bilan. Les gens ne veulent pas voir des films sur des ouvriers, les gens veulent veulent voir des vies de stars...et je ne pourrai jamais payer des comediens comme des stars..."

Cette anecdote démontre à quel point le retour à la réalité va être violent...lorsque la misère sera tellement présente sous nos yeux et dans sa violence quotidienne et qu'on ne pourra même plus s'en évader faute de cash...

" c'était un pote de sex shop, au fil du temps, nous sommes devenus des copains de bistrot"

Un témoin nécronomique rescapé de la TGD

 

PS : Léon Bloy avait coutume de dire que comédien était le dernier métier avant la prostitution...