13/06/2015

Pourquoi Marchons Nous Hébétés ?

45402.jpg 

 

 

 

 

 

 

Il est  des dettes qui pareilles à la lèpre, rongent les pays lentement dans l'indifférence.

Ce sont là des maux dont on ne peut s'ouvrir à aucun autre pays. La dette, on peut s'y pendre pas s'y suspendre.

La Grèce en fait la triste expérience et il faut un courage inouï à ses dirigeants et à son peuple pour résister la pression de la commission européenne qui tel un chien affamé reniflant des immondices, et qui, du plus loin qu'il voit quelqu'un apporter des déchets, prend peur, court se cacher, puis revient choisir parmi les rogatons frais, les morceaux qui lui plaisent.

La situation de la Grèce, nous dit-on, est à ranger au nombre des accidents extra-ordinaires et si jamais un nécronomiste les décrit par la parole ou par la plume, les gens, respectueux des conceptions couramment admises, qu'ils partagent d'ailleurs eux-mêmes, s'efforcent d'accueillir son récit avec un sourire ironique.

La Grèce est une erreur de l'Eurozone proclame les dirigeants européens n'ayant aucun autre rémède à proposer que l'austérite qui ne paye plus les loyers et l'électricité.

La situation est devenue surréaliste /

J'ai encadré mon loyer,je l'ai mis dans le salon et je parle à ma lampe, il faut qu'elle me comprenne...

La vérité, c'est que, comme je le dis souvent, nous ne sommes que des funambules qui avançons de bulles en bulles ou peut être, puisque nous marchons hébétes, des somnambules qui naviguons de bulles en bulles.

Pénétrera-t-on un jour le mystère de ces accidents métaphysiques, de ces reflets de l'ombre de l'âme, perceptibles seulement dans l'hébétude qui sépare le sommeil de l'état de veille ou le sommet de l'Etat qui veille du sommeil.

Rien n'est moins sûr avec des ministres qui gravitent entre ciel et terre... 

 

 

02/06/2015

Soumission

Jihad_vs_McWorld.jpg

A Fukutama et sa fin de l'histoire qui marque (c'est le cas de le dire) le triomphe des démocraties libérales dans le monde entier, je préfererai toujours Mishima ou Tanizaki (j'aime trop la littérature).

Quelles sont les forces en présence contre l'Economisme ? 

 

 

Lire la suite

16/02/2015

Convertis contre Divertis

bezu.jpeg

En nécronomie, on distingue deux catégories de population dans les démocraties de Marché

 

Les convertis et les divertis

Les convertis appliquent la Charia du Marché : Pas de jours sans achats, magasins ouverts tous les jours, soldes toute l’année.

Ils sont favorables à la Mollahrisation du capitalisme aux petro dollars et aux conférences à 100 000 euros. Pour eux les grecs ne sont qu’un tas de feignants qui ne veut pas payer d’impôts. Leur prophète s’appelle Merkel et leur devise Arbeit mei Frei.

Ils pratiquent sans idéologie la Macron économie.

 

Les divertis eux aiment faire la fête. Ils sont favorables au libre échangisme (dans les boites à partouze économique)

Leur doctrine d’essence libérale libertine est basé sur une croissance du PIB unique façon de dilater les déficits jumeaux (déficit budgétaire et déficit commercial)

Leur prophète s’appelle DSK également surnommé le génie des orifices ou le magicien des sphincters. La sodomie étant une réponse au problème de surpopulation.

Les divertis pratiquent la Maquereau économie théorisée par Le philosophe Dodo la Saumure penseur ultra libéral tendance libertarien et par André Bézu Djihadiste du divertissement de renommée mondiale dont la devise bien connue est « Tout le monde s’éclate à la queue leu leu »

 

Quand je vous disais que le grand toboggan mène au grand splaaashhh, la piscine des ténèbres de l’économie.